Page d'accueil Actualité
Sa Sainteté le Patriarche Cyrille de&nb…

Sa Sainteté le Patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie a béni le monument à saint Vladimir, sur la place Borovitskaïa à Moscou

Le 4 novembre 2016, fête de Notre-Dame-de-Kazan et Journée de l’unité nationale, le Président russe Vladimir Poutine et Sa Sainteté le Patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie, après avoir déposé des fleurs au monument à Kouzma Minine et Dimitri Pojarski sur la Place Rouge, ont présidé la cérémonie d’inauguration du monument à saint Vladimir, sur la place Borovitskaïa, à Moscou.

De nombreuses personnalités assistaient à la cérémonie, dont le président du Gouvernement russe, D. A. Medvedev, le président du Conseil de la Fédération, V. I. Matvienko, le président de la Douma d’État, V. V. Volodine, le ministre des Affaires étrangères, S. V. Lavrov, le ministre de la Défense S. K. Choïgou, le ministre de la Culture, V. R. Medinski, le maire de Moscou, Serge Sobianine, les membres du gouvernement, des députés, des représentants de diverses associations, des représentants du monde de la science, de la culture et de l’art.

De nombreux représentants de l’Église orthodoxe russe s’étaient déplacés, parmi lesquels le métropolite Hilarion de Volokolamsk, président du Département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou, l’évêque Serge de Solnetchnogorsk, directeur du Secrétariat administratif du Patriarcat de Moscou, V. R. Legoïda, président du Département synodal pour les relations entre l’Église, la société et les médias.

Étaient également présents le métropolite Corneille de Moscou et de toute la Russie, de l’Église orthodoxe russe de vieux rite, le président du Conseil des muftis de Russie, Ravil Gaïnoutdine, le mufti suprême et président de la Direction centrale des musulmans de Russie, Talgat Tatjouddine, le grand rabbin de Russie Berl Lazar, le chef du Sangha traditionnelle bouddhiste de Russie Damba Aïoucheev et d’autres représentants de différentes religions.

Le Président Vladimir Poutine a prononcé un discours d’inauguration, félicitant l’assemblée de l’inauguration du nouveau monument. « C’est un évènement important pour Moscou, pour notre pays, pour tous les Russes. Symboliquement, il a lieu le Jour de l’unité nationale, ici, au centre de la capitale, sous les murs de l’antique Kremlin, au cœur même de la Russie. Ce monument exprime notre respect envers notre grand ancêtre, un saint très vénéré, un homme d’état et un guerrier, le fondateur spirituel de l’état russe. Le Prince Vladimir est entré dans l’histoire comme le rassembleur et le défenseur des terres russes, un homme politique perspicace, qui sut poser les bases d’un état fort, uni et centralisé, autour duquel se rassembla finalement la grande famille de peuples égaux entre eux, de langues, de cultures et de religions.

Ce fut une époque de grandes réalisations, parmi lesquelles le baptême de la Russie fut un évènement déterminant, un évènement clé. Ce choix reste la source spirituelle des peuples de Russie, de Biélorussie et d’Ukraine, il a posé les fondements moraux, les valeurs qui continuent à déterminer notre vie aujourd’hui.

La moralité, la cohésion et l’union ont aidé nos ancêtres à surmonter les difficultés, à vivre et à vaincre pour la gloire de la Patrie, augmentant de génération en génération sa puissance et sa majesté.

Notre devoir est aujourd’hui de résister aux défis et aux menaces du monde moderne, nous appuyant sur notre testament spirituel, sur nos traditions d’unité et de concorde, avançant en assurant la transmission de notre histoire millénaire. »

Ensuite, la parole a été donnée au Patriarche Cyrille, qui a présenté ses félicitations au Président et à l’assemblée.

« Saint Vladimir a été très pragmatique dans le choix de sa foi. Il a envoyé des ambassadeurs afin de comprendre « comment on sert Dieu en divers lieux ». Ceci témoigne de de la profonde sincérité du prince, de son désir d’être le plus honnête et le plus objectif possible dans le choix de ses croyances.

Nous vivons dans un monde où les vérités sont en pleine érosion. Beaucoup, sans même le savoir, rendent un culte à cette quasi-religion de la modernité : la relativité de la vérité ; toute idée a droit à l’existence, car il n’existe pas de vérité intangible ni éternelle.

Si Vladimir avait suivi cette philosophie, qui est celle de beaucoup de nos contemporains, il n’aurait jamais fait son choix. Il serait resté païen, ou serait devenu chrétien à titre personnel, il n’aurait pas baptisé la Rus’. Il n’y aurait pas eu de Rus’, ni de Russie, ni de puissance orthodoxe russe, ni d’Empire russe, ni la Russie d’aujourd’hui.

Mais il n’était pas à la recherche d’une liturgie plus solennelle, in ne recherchait pas ce confort spirituel que donne souvent la religion. Il cherchait la Vérité avec un grand « V », il a trouvé et aimé l’image du Christ et a connu par le baptême la Lumière, la Vérité et la Vie.

Toute société est confrontée à des difficultés économiques et politiques. Mais la perte son identité spirituelle sonne le glas de tout pays. Il est condamné, si puissant semble-t-il. C’est pourquoi la question du choix de la foi était s’identifiait pour Vladimir à la question du choix des destinées de son peuple.

Si Vladimir n’avait pas fait l’expérience de l’amour du Christ, s’il n’avait été inspiré que par des motifs politiques ou autres, le peuple ne l’aurait pas suivi. Vladimir n’était pas un intrigant politique, un homme rusé ou faux. Il a toujours été intègre et sincère, aussi bien lorsqu’il se trompait et commettait des iniquités, que lorsqu’il trouva la plénitude de la vérité dans la foi orthodoxe et devint saint.

Ce monument interroge chacun d’entre nous : « Es-tu sincère dans ta foi, dans ton amour pour la Patrie, pour ton peuple, comme le prince Vladimir ? Ou veux-tu te distancer de tous au nom de ton intérêt personnel immédiat ? »

Le chrétien est celui qui suit le Christ non seulement lorsque cela lui est facile et confortable, mais toujours. Le vrai disciple du Christ ne peut pas se soucier uniquement de ses proches, il aura aussi le souci de sa ville, de son pays, du monde entier. Le plus grand malheur de l’humanité d’aujourd’hui, ce ne sont pas les crises économiques et politiques, c’est le manque d’amour chronique les uns envers les autres, envers le Créateur et envers la création.

On ne peut renoncer au choix du prince Vladimir sans détruire sa propre identité civilisationnelle. Dire que le prince Vladimir s’est trompé, c’est s’endormir sous les voûtes des cathédrales et se réveiller dans la forêt, près d’un feu de camp, sans plus savoir ni lire, ni écrire. Hélas, c’est le choix de ceux qui veulent revenir dans les sombres forêts de l’ignorance païenne et échanger la lumière de la vérité contre les ténèbres de l’existence préchrétienne.

Vladimir, que le peuple a surnommé son « Soleil rouge », n’a pas craint de changer brusquement la direction prise par le développement de la société, car il aimait son peuple et croyait qu’il serait compris et suivi. Il n’a pas cherché à peser les risques et les dangers d’un changement de foi, car il ne s’agissait pas pour lui d’une décision tactique ou stratégique, mais d’acquérir la foi, pour lui et pour son peuple. On ne peut accepter la vérité par calcul, ou alors elle cesse d’être vérité. Cet esprit de décision, ce zèle pour le Christ et cette intégrité dans l’observance de l’Évangile ont mis Vladimir au rang des apôtres, bien qu’un millénaire entier les sépare.

Si nous nous disons que, contrairement à Vladimir, nous n’avons pas de choix à faire, nous nous trompons grandement. Notre choix n’est peut-être pas si retentissant, mais ses conséquences le sont. Nous choisissons tous les jours au nom de quoi et pour qui nous vivons, ce qui emplit notre vie. C’est le choix de la foi, dont dépend notre destin, non seulement celui de chacun de nous, mais aussi celui du monde.

Le monument à saint Vladimir est le symbole de l’unité de tous les peuples dont il est le père, les peuples de la Rus’ historique, qui vivent aujourd’hui dans les frontières de plusieurs états. Il peut y avoir un monument au père partout où vivent ses enfants, et il n’y a là aucune contradiction. Ce qui est mal, c’est lorsque les enfants oublient qu’ils ont le même père. »

Le président de la Fondation caritative russe « Alexandre Soljenitsyne », N. D. Solnenitsyna, assistait à la cérémonie.

Le Primat de l’Église orthodoxe russe a lu la prière de bénédiction du monument et aspergé la sculpture d’eau bénite.

Ensuite, le Président Poutine et le Patriarche Cyrille sont allés visiter l’exposition « Rus’ orthodoxe » à la salle des expositions du « Manège ».

***

Le monument à saint Vladimir a été édifié à l’initiative de la Société d’histoire militaire russe et de la Municipalité de Moscou, grâce à des dons privés. Les travaux d’installation sur la place Borovitskaïa sont effectués par la ville de Moscou sur les fonds municipaux.

L’auteur du monument est le sculpteur S. A. Chtcherbakov, artiste national de la Fédération de Russie. Le monument est coulé en bronze, son fondement est en granit. La silhouette s’élève à une hauteur de 16 mètres, placée sur un socle de 2 mètres.

Le territoire autour du monument sera paysagé par de jeunes architectes, Alexandre Tomachenko et Ivan Kolmanok, lauréats du concours international.

Le monument devait d’abord être installé au Mont-des-Moineaux, mais la situation géologique n’a pas permis de réaliser ce projet. Après de longs pourparlers et des consultations auprès du Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO, il a été décidé d’ériger le monument sur la place Borovitskaïa, dans la zone tampon située devant le site du patrimoine mondial de l’UNESCO formé par l’ensemble du Kremlin et de la place Rouge.

L’an dernier, pour le millénaire du trépas de saint Vladimir, plusieurs autres monuments au Baptiste de la Russie ont été érigés dans d’autres villes, notamment à Rostov, Saraktach (région d’Orenbourg), Bataïsk (région de Rostov), Kemerov, Volokolamsk, Smolensk, Vladimir.

La place Borovitskaïa a été choisie par les moscovites, auquel était proposé un référendum électronique organisé par la Société d’histoire militaire russe.

Поделиться:
Le patriarche Cyrille a félicité le métropolite Porphyre de son élection au siège patriarcal serbe

18.02.2021

Réunion du Haut Conseil de l’Église orthodoxe en vidéoconférence

11.02.2021

Le président russe a présenté ses félicitations au patriarche Cyrille pour l'anniversaire de son intronisation

01.02.2021

Le métropolite Hilarion : Sous le patriarche Cyrille, la renaissance de l’Église a reçu une nouvelle impulsion

31.01.2021

Interview de Sa Sainteté le patriarche Cyrille à la chaîne de télévision « Rossia » pour Noël

07.01.2021

Le pape François a présenté ses vœux au patriarche Cyrille pour la fête de la Nativité du Christ

07.01.2021

Message de Noël du patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie

06.01.2021

Félicitations de Sa Sainteté le patriarche Cyrille à Joseph Baiden de son élection au poste de président des États-Unis d’Amérique

15.12.2020

Condoléances du primat de l’Église orthodoxe russe pour le décès du patriarche Irénée de Serbie

20.11.2020

Condoléances de Sa Sainteté le patriarche Cyrille après l’incendie survenu dans un hôpital de la ville roumaine de Piatra Neamţ

17.11.2020

Message du patriarche Cyrille au primat de l’Église albanaise

16.11.2020

Condoléances du patriarche Cyrille suite à l’assassinat de fidèles de l’Église éthiopienne, à Oromia

06.11.2020

Condoléances du patriarche Cyrille après l’attentat meurtrier de Vienne

03.11.2020

Condoléances de Sa Sainteté le patriarche Cyrille à la suite du tremblement de terre survenu au sud de la Turquie

31.10.2020

Condoléances du primat de l’Église orthodoxe russe pour le décès du métropolite Amphiloque du Monténégro et du Littoral

30.10.2020

Le métropolite Hilarion : Les chrétiens du Proche-Orient ont besoin de notre compassion et de notre prière

22.02.2021

Le métropolite Hilarion a rappelé que la cause des schismes dans l’Église était toujours le péché

22.02.2021

Le but de ceux qui critiquent la politique étrangère de l’Église russe est de déséquilibrer l’Église elle-même, estime le métropolite Hilarion

22.02.2021

Sous le nouveau patriarche serbe, les rapports entre les Églises russe et serbe devraient rester aussi fraternels, estime le métropolite Hilarion

21.02.2021

Réunion du Haut Conseil de l’Église orthodoxe en vidéoconférence

11.02.2021

Le métropolite Hilarion : l’œuvre de Dostoïevski prêche les idéaux évangéliques

09.02.2021

Le métropolite Hilarion sur la suppression des articles anticléricaux de la législation monténégrine

07.02.2021

L’attachement à l’ancien rite n’est pas un obstacle à l’unité

07.02.2021

Le métropolite Hilarion : La restauration de l’unité dans notre famille orthodoxe commune n’est possible qu’avec l’abandon des fausses ecclésiologies

01.02.2021

Le métropolite Hilarion : Sous le patriarche Cyrille, la renaissance de l’Église a reçu une nouvelle impulsion

31.01.2021

Le métropolite Hilarion : L’utilisation de symboles LGBT à côté de symboles chrétiens est blasphématoire

31.01.2021

"L’interaction des paroisses de l’étranger avec les représentants du Rossotroudnitchestvo est tout à fait naturelle"

30.01.2021

Interview du métropolite Hilarion de Volokolamsk au portail « Romfea »

26.01.2021

Le métropolite Hilarion de Volokolamsk a rencontré le chef de la mission diplomatique française à Moscou

25.01.2021

Le métropolite Hilarion : Le politiquement correct ne doit pas intervenir dans ce qui est sacré pour des millions d’hommes

25.01.2021

Le métropolite Hilarion : l’œuvre de Dostoïevski prêche les idéaux évangéliques

09.02.2021

Le métropolite Hilarion : Le Seigneur a empli les eaux du Jourdain de Sa présence pour y laver les péchés des hommes

19.01.2021

Le métropolite Hilarion : Le Seigneur permet à chacun de s’approcher du Royaume céleste dès cette terre

18.10.2020

Le métropolite Hilarion : La Mère de Dieu intercède pour chacun de nous devant le Roi des Cieux

14.10.2020

Fête de saint Serge de Radonège à la laure de la Trinité-Saint-Serge

08.10.2020

Le métropolite Hilarion : Le Royaume des cieux que Dieu a préparé est ouvert à tous

04.10.2020

Le métropolite Hilarion : La croix, instrument de mort honteux, est devenu le symbole du salut de millions d’hommes

27.09.2020

Le métropolite Hilarion : la Mère de Dieu nous est donnée comme Médiatrice céleste et souveraine, qui intercède pour notre salut

21.09.2020

Le métropolite Hilarion : L’Eucharistie est le repas de noces auquel le Seigneur Jésus Christ convie chaque de nous

13.09.2020

Le métropolite Hilarion : La foi est capable d’inspirer des prouesses dans la vie terrestre et d’ouvrir les portes de la vie éternelle

11.09.2020

Le métropolite Hilarion : La foi seule est insuffisante au salut

30.08.2020

Le métropolite Hilarion : La présence invisible de la Reine des Cieux se fait sentir dans nos vies

28.08.2020

Le métropolite Hilarion : Dieu est prêt à donner à chacun le don étonnant de la foi, mais il faut être prêt à le recevoir

16.08.2020

Le métropolite Hilarion : Le Seigneur nous prie de chercher avant tout le Royaume de Dieu

28.06.2020

Le métropolite Hilarion : Le Seigneur appelle tous les hommes à la sainteté

14.06.2020

Retour d'information

Les champs marqués d'un * sont obligatoires

Envoyer un message