Page d'accueil Actualité
Interview du métropolite Hilarion de Volokola…

Interview du métropolite Hilarion de Volokolamsk à l’agence d’information japonaise « Kiodo Tsussine »

Le métropolite Hilarion de Volokolamsk, président du Département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou, a répondu aux questions du correspondant de l’Agence d’information japonaise « Kiodo Tsussine ».

  • Le cardinal Pietro Parolin est venu en août 2017 à Moscou. Comment se développent les rapports entre l’Église orthodoxe russe et l’Église catholique romaine depuis cette visite ? Des contacts au plus haut niveau sont-ils prévus dans un proche avenir entre les deux Églises ?
  • La visite en Russie du cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’état du Saint-Siège, témoigne du haut niveau des rapports de la Russie et de l’Église orthodoxe russe avec le Saint-Siège ces dernières années. Il suffit de dire que depuis l’établissement de relations diplomatiques entre Moscou et le Vatican, en 1990, c’était la première visite officielle d’un secrétaire d’état effectuée à l’invitation du gouvernement russe. Cependant, cette visite témoigne aussi de la bonne entente et de la coopération fructueuse qui se sont établies entre l’Église orthodoxe russe et l’Église catholique romaine.

Le programme de la visite du cardinal Parolin, outre des rencontres avec des fonctionnaires de l’état, comprenait aussi une rencontre avec Sa Sainteté le patriarche et une avec moi-même. Nous avons évoqué la situation des chrétiens au Proche-Orient et la situation en Ukraine. Les pourparlers ont montré que le Patriarcat de Moscou et le Saint-Siège ont des positions très proches. Tous deux soulignent notamment l’importance du développement de la coopération entre les deux Églises dans l’organisation d’une aide humanitaire pour la population syrienne. Aujourd’hui, ce vecteur essentiel de notre coopération inter-ecclésiale se développe activement.

Des contacts de haut niveau ont lieu régulièrement entre nos Églises. Suivant une tradition qui s’est mise en place ces dernières années, j’effectue tous les ans à l’automne une visite de travail à Rome, pendant laquelle je suis reçu par les autorités de l’Église catholique romaine. En septembre 2017, j’ai rencontré le pape François. Nous avons parlé du dialogue orthodoxe-catholique et du développement de la coopération bilatérale pour la défense des chrétiens du Proche-Orient. Nous avons aussi évoqué la situation en Ukraine.

  • A la fin de l’année dernière, à la veille du centenaire de la révolution de 1917, le patriarche Cyrille et le président V. Poutine ont participé ensemble à l’inauguration d’un monument aux victimes des répressions, le « Mur de l’affliction ». Cette participation du chef de l’État et du chef de l’Église orthodoxe russe ajoute-t-elle quelque chose de nouveau à l’appréciation des répressions staliniennes et à celle des évènements révolutionnaires de 1917 ? Pourquoi, du point de vue de l’Église orthodoxe russe, est-il important que nos contemporains et les générations à venir gardent la mémoire des répressions staliniennes ?
  • La participation du primat de l’Église russe et celle du président à l’inauguration du « Mur de l’affliction » est un acte symbolique de mémoire envers toutes les innocentes victimes de l’époque des persécutions, inaugurée par les évènements d’octobre, il y a cent ans. Lors de l’inauguration du monument, le patriarche Cyrille a dit : « L’évènement qui nous réunit devant ce mémorial nous incite à réfléchir une fois encore à la tragédie qui s’est produite en Russie au XXe siècle. Nous savons que ces tragiques évènements devront faire encore longtemps l’objet d’une réflexion, mais l’année du centenaire de la révolution est une occasion particulièrement importante pour lancer cette réflexion. »

Pour notre Église, pour la majorité des croyants, le souvenir de la révolution et des répressions staliniennes renvoie avant tout au souvenir de la mort et des souffrances de millions d’innocents, parmi lesquels des prêtres, des scientifiques, des médecins, des représentants de toutes les classes de la société. Le résultat de ces tragiques évènements de la première moitié du XX siècle a été que le peuple russe s’est trouvé coupé en deux camps idéologiques, et les conséquences de cette division se font toujours sentir dans les cœurs de nos compatriotes, tant en Russie qu’à l’étranger. L’Église aussi a été divisée : une grande partie de la diaspora russe s’est trouvée coupée de l’Église mère. Il y a seulement onze ans qu’il a été possible de restaurer l’unité canonique de l’Église orthodoxe russe.

Nos contemporains, en Russie comme au-delà de ses frontières, ne doivent pas oublier l’amère expérience de l’histoire, quand sous prétexte de lutte pour le bonheur et pour la justice, des quantités de gens ont été exterminés, des familles détruites, des destins brisés. La révolution est un mal atroce et destructeur, de tous temps elle est grosse de bouleversements colossaux, d’innombrables victimes humaines. Les hommes politiques qui, dans leur désir de parvenir au pouvoir, sont prêts à provoquer des violences et des divisions, feraient bien de s’en souvenir.

  • Dans son message de Noël, le patriarche Cyrille appelait tous les citoyens, notamment les fidèles orthodoxes, à prendre obligatoirement part aux élections, notamment aux élections présidentielles. Pourquoi les citoyens doivent-ils participer aux élections présidentielles ? L’Église orthodoxe russe prévoit-elle d’inciter d’une façon ou d’une autre les électeurs à aller voter ?
  • Le patriarche, ainsi que les hiérarques et la hiérarchie de notre Église disent qu’il est important d’aller voter, car l’Église incite tous les habitants du pays à être des citoyens actifs, à ne pas se montrer indifférent au sort de leur patrie. Les élections sont l’un des ressorts efficaces grâce auxquels chacun de nous peut apporter sa contribution à la construction de l’avenir du pays, à la sauvegarde d’un climat moral sain dans la société, à la sauvegarde du patrimoine historique, spirituel et culturel.

L’Église orthodoxe russe, tout en appelant les gens à être des citoyens actifs, ne participe pas à la campagne électorale, n’appelle pas à voter pour tel ou tel candidat. Je suis profondément convaincu que la force de l’Église est justement dans cette position. Politiquement neutre, elle réunit des gens dont les opinions politiques peuvent être différentes. Ceci parce que les valeurs spirituelles, les idéaux moraux dont l’Église est porteuse, sont au-dessus des préférences politiques, des divergences sociales et matérielles entre les gens.

  • Poutine est devenu président de la Russie pour la première fois en 2000. Durant les années qui se sont écoulées, la Fédération de Russie est devenue un pays stable, politiquement et économiquement parlant. L’Église orthodoxe russe est-elle pour la poursuite de cette politique de stabilité ? Qu’est-ce que l’Église russe attend des autorités civiles ?
  • De mon point de vue, stabilité ne signifie pas stagnation, une situation dans laquelle l’état cesse de se développer sur le plan social et juridique, la pensée et la créativité connaissant un arrêt. La stabilité, c’est le développement systématique du pays, l’état résolvant efficacement les problèmes qui se posent à l’intérieur comme à l’extérieur, cherchant à assurer à ses citoyens une vie digne de ce nom, tandis que les gens peuvent vivre à l’abri de la pauvreté, cherchant à se développer.

Notre Église, comme toutes les forces saines de la société, a toujours soutenu un type de direction du pays visant à établir un état fort, une société stable et juste dans laquelle la vie humaine a de la valeur, où sont mises en place les conditions nécessaires au développement créatif et intellectuel des personnes, qui soutient les familles, notamment les familles nombreuses, les personnes à mobilité réduite et les autres catégories fragiles de la population.

Les gens demandent beaucoup que les autorités s’impliquent dans la résolution des problèmes de société les plus divers, de la stratégie de développement social aux problèmes du quotidien. Non seulement la popularité ou l’impopularité des autorités en général et d’hommes politiques en particulier, mais la stabilité de l’ensemble de la société, dépendent de la capacité des autorités à répondre à cette demande.

Partager:
Rencontre tripartite des leaders religieux de Russie, d’Azerbaïdjan et d’Arménie

13.10.2021

Le patriarche Cyrille a rencontré le président de la Direction des musulmans du Caucase, le cheik al-islam Allahchoukiour Pachazadé

12.10.2021

Rencontre du primat de l’Église orthodoxe russe avec le patriarche catholicos de tous les Arméniens

12.10.2021

Le patriarche Cyrille : le patriarche Bartholomée est tombé dans le schisme

27.09.2021

Le patriarche Cyrille a présidé une réunion du Saint-Synode de l’Église russe

23.09.2021

Le patriarche Cyrille inaugure une conférence sur la primauté et la conciliarité dans l’orthodoxie

16.09.2021

Le patriarche Cyrille ouvrira une conférence sur la primauté et la conciliarité dans l’orthodoxie

14.09.2021

Le patriarche Cyrille : Les forces du mal déchirent l’unité des Églises orthodoxes

29.08.2021

Condoléances du patriarche Cyrille suite au décès du président du Conseil des Musulmans d'Ouzbékistan

24.08.2021

Félicitations patriarcales au métropolite Onuphre de Kiev et de toute l'Ukraine à l'occasion de l'anniversaire de son intronisation

17.08.2021

Condoléances du patriarche Cyrille suite aux décès causés par l'explosion d'une citerne de carburant au Liban

16.08.2021

Condoléances de Sa Sainteté le patriarche Cyrille suite aux décès causés par des inondations dans le nord de la Turquie

16.08.2021

Message de félicitations du patriarche Cyrille au métropolite Hilarion de Volokolamsk pour son 55e anniversaire

24.07.2021

Le patriarche Cyrille a rencontré les leaders musulmans de Kazan

21.07.2021

Condoléances du patriarche Cyrille après les inondations meurtrières en Belgique

18.07.2021

Le patriarche Cyrille a rencontré le président de la Direction des musulmans du Caucase, le cheik al-islam Allahchoukiour Pachazadé

12.10.2021

Rencontre du primat de l’Église orthodoxe russe avec le patriarche catholicos de tous les Arméniens

12.10.2021

Le président du DREE rencontre le pape François

06.10.2021

Le métropolite Hilarion de Volokolamsk a participé à une rencontre interreligieuse sur le thème « Religion et enseignement »

06.10.2021

Le président du DREE a rencontré l’ambassadeur de Russie près le Saint-Siège

06.10.2021

Le métropolite Hilarion de Volokolamsk a rencontré le président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens

05.10.2021

Le métropolite Hilarion : Les Églises recherchent une unité sur le thème du changement climatique

04.10.2021

L’Église orthodoxe russe inquiète du sort des sanctuaires chrétiens du Kosovo

04.10.2021

A Rome, le président du DREE a participé au Sommet des leaders religieux sur le changement climatique

04.10.2021

Le métropolite Hilarion : Le Saint-Synode décidera des formes de la présence de l’Église russe en Afrique

04.10.2021

Le métropolite Hilarion : le patriarche Bartholomée a complètement perdu toute conscience canonique

04.10.2021

Présentation de la traduction chinoise du livre du patriarche Cyrille « Pensées pour chaque jour »

01.10.2021

A l’Institut des Hautes-Études Saints-Cyrille-et-Méthode, une conférence patristique sur « L’héritage patristique de saint Ambroise de Milan »

30.09.2021

Séance plénière de la Commission synodale biblique et théologique

29.09.2021

Le patriarche Cyrille a présidé une réunion du Saint-Synode de l’Église russe

23.09.2021

Le métropolite Hilarion : l’œuvre de Dostoïevski prêche les idéaux évangéliques

09.02.2021

Le métropolite Hilarion : Le Seigneur a empli les eaux du Jourdain de Sa présence pour y laver les péchés des hommes

19.01.2021

Le métropolite Hilarion : Le Seigneur permet à chacun de s’approcher du Royaume céleste dès cette terre

18.10.2020

Le métropolite Hilarion : La Mère de Dieu intercède pour chacun de nous devant le Roi des Cieux

14.10.2020

Fête de saint Serge de Radonège à la laure de la Trinité-Saint-Serge

08.10.2020

Le métropolite Hilarion : Le Royaume des cieux que Dieu a préparé est ouvert à tous

04.10.2020

Le métropolite Hilarion : La croix, instrument de mort honteux, est devenu le symbole du salut de millions d’hommes

27.09.2020

Le métropolite Hilarion : la Mère de Dieu nous est donnée comme Médiatrice céleste et souveraine, qui intercède pour notre salut

21.09.2020

Le métropolite Hilarion : L’Eucharistie est le repas de noces auquel le Seigneur Jésus Christ convie chaque de nous

13.09.2020

Le métropolite Hilarion : La foi est capable d’inspirer des prouesses dans la vie terrestre et d’ouvrir les portes de la vie éternelle

11.09.2020

Le métropolite Hilarion : La foi seule est insuffisante au salut

30.08.2020

Le métropolite Hilarion : La présence invisible de la Reine des Cieux se fait sentir dans nos vies

28.08.2020

Le métropolite Hilarion : Dieu est prêt à donner à chacun le don étonnant de la foi, mais il faut être prêt à le recevoir

16.08.2020

Le métropolite Hilarion : Le Seigneur nous prie de chercher avant tout le Royaume de Dieu

28.06.2020

Le métropolite Hilarion : Le Seigneur appelle tous les hommes à la sainteté

14.06.2020

Page is available in the following languages
Retour d'information

Les champs marqués d'un * sont obligatoires

Envoyer un message
Рус Укр Eng Deu Ελλ Fra Ita Бълг ქარ Срп Rom عرب