Page d'accueil Actualité
L’Église orthodoxe serbe a formulé sa positio…

L’Église orthodoxe serbe a formulé sa position officielle sur la situation de l’Église en Ukraine

Le Bureau de la presse et des médias de l’Église orthodoxe serbe a diffusé une déclaration dans laquelle il estsouligné, notamment, que la seule Église que le Patriarcat serbe connaisse et reconnaisse en Ukraine est l’Église orthodoxe ukrainienne, dont le chef est Sa Béatitude le métropolite Onuphre de Kiev et de toute l’Ukraine. L’intrusion du Patriarcat de Constantinople sur le territoire de l’Église russe est caractérisée dans le document comme non-canonique, tandis que le « concile de réunification », convoqué avec la participation de Constantinople, est qualifié de « faux concile de désunion et de division », « ayant creusé encore plus profondément le gouffre de l’incompréhension et de la décomposition de la société de la malheureuse Ukraine ». Il est recommandé aux hiérarques et aux clercs serbes de s’abstenir de toute communion liturgique et canonique non seulement avec le « primat » de la nouvelle « EOd’U » et ses partisans, mais aussi avec tout hiérarque ou clerc ayant concélébré ou été en communion avec eux. L’Église orthodoxe serbe prie aussi le patriarche de Constantinople de revoir les décisions prises précédemment, afin de rétablir « la paix bénie et l’unité des saintes Églises locales. »

Le texte du document est reproduit in extenso.

L’Église orthodoxe serbe, dès novembre dernier, a été l’une des premières des Églises orthodoxes autocéphales à réagir officiellement, au plus haut niveau (Concile épiscopal), aux intentions du Patriarcat de Constantinople de « résoudre » unilatéralement et autoritairement, en qualité de primus sine paribus et non de primus inter pares les problèmes ecclésiastiques en Ukraine. Elle l’a prié de n’en rien faire, et d’aider effectivement à la résolution de crise dans un dialogue fraternel avec l’Église orthodoxe russe, en concertation avec les autres Églises.

Malheureusement, la voix de l’Église serbe est restée « une voix qui crie dans le désert » : Constantinople n’a pas répondu autrement que par un silence sépulcral. Ensuite, le Saint-Synode de l’Église orthodoxe serbe a adressé un nouvel appel à Constantinople, le priant d’agir sans précipitation, dans un esprit de conciliarité, de charité fraternelle et de responsabilité, non seulement pour l’Église en  Ukraine, mais pour l’unité de l’Orthodoxie en général. La réaction a été la même : un silence sépulcral. Puis le sanctissime patriarche Irénée a personnellement supplié oralement le patriarche de Constantinople, lors d’une rencontre à Salonique. Malheureusement, le résultat a été identique. Il faut préciser que l’Église serbe a chaque fois informé toutes les Églises locales sœurs des mesures prises.

Après tout ce que le Patriarcat de Constantinople a fait à Kiev, qui est, comme chacun sait, la « mère des villes russes », la position de l’Église serbe, également communiquée à toutes les Églises orthodoxes locales, est la suivante :

  1. L’Église orthodoxe serbe ne reconnaît pas « l’intrusion » non canonique de Sa Sainteté le patriarche de Constantinople sur le territoire canonique de la sainte Église russe, dans la mesure où la métropole de Kiev ne peut aucunement être identifié à « l’Ukraine » actuelle, comprenant des dizaines d’autres diocèses. Elle a été transférée en 1686 au Patriarcat de Moscou, ce dont permettent de conclure des locuments du patriarche de Constantinople Denis IV, les résolutions de ses successeurs, les « Taktikon », « Syntagmes », « Dyptiques », « Calendriers » et « Almanachs » officiels publiés depuis non seulement par les autres Églises, mais par le Patriarcat de Constantinople lui-même, jusqu’à avril dernier.
  2. En même temps, l’Église orthodoxe serbe ne reconnaît pas comme telle « l’Église autocéphale d’Ukraine », cette « confédération » de groupes schismatiques ukrainiens (qui se battent déjà entre eux et vont inévitablement à l’éclatement), proclamée, mais inexistante du point de vue canonique et, dans les faits, imposée. Les schismatiques sont restés des schismatiques. Qui a été schismatique est schismatique pour toujours, à moins qu’il ne se convertisse sincèrement et ne se repente profondément. La seule Église que l’Église serbe connaisse et reconnaisse est l’Église orthodoxe ukrainienne canonique, dont le chef est Sa Béatitude le métropolite Onuphre de Kiev et de toute l’Ukraine.
  3. Par ailleurs, l’Église serbe ne reconnaît pas le « concile » de Kiev faussement dénommé « réunificateur » auquel n’a participé aucun hiérarque de l’Église orthodoxe ukrainienne canonique (puisque Sa Sainteté le patriarche Bartholomée avait reçu la veille dans son Église Alexandre Drabinko et le métropolite Syméon de Vinnitsa, sans lettre de congé de leur Église, d’ailleurs). La scène, l’atmosphère, l’environnement et les coulisses de cet étrange ramassis, pour ne rien dire de plus, sont plus ou moins connus de tous. Il s’agit avant tout d’un anti-concile anti-unificateur, conduisant à la division et à la désunion, ayant creusé plus profondément encore le gouffre de l’incompréhension et de la décomposition de la société de la malheureuse Ukraine. Pour toutes ces raisons, l’Église considère ses résolutions comme anti-canoniques, nulles et, par conséquent ne faisant aucunement obligation.
  4. L’Église serbe ne reconnaît pas l’épiscopat schismatique comme épiscopat orthodoxe, ni le clergé schismatique comme un clergé orthodoxe, car ceux qui appartiennent à l’aile Denissenko doivent leur « existence » à un hiérarque réduit à l’état laïc, excommunié et anathématisé (un fait que le patriarche Bartholomée lui-même avait reconnu en son temps), tandis que ceux qui dépendent du groupe de Malétitch sont entièrement dépourvus de toute succession apostolique et du sacerdoce en général. Aucun document, aucun trait de plume, comme on dit, ne saurait annuler ce qui a été, et faire exister ce qui n’est pas. Par conséquent, l’Église serbe ne reconnaît pas Monsieur Doumenko, ou le citoyen Doumenko (Épiphane) comme un hiérarque, et d’autant moins comme le chef d’une Église autocéphale (cette dernière charge ne lui est d’ailleurs même pas reconnu par son « père spirituel », Monsieur Denissenko, ou le citoyen Denissenko, comme on voudra, « primat en exercice » et « patriarche » à vie).
  5. Enfin, l’Église serbe est légitimement tenue de recommander à ses éminents hiérarques et à ses vénérables clercs de s’abstenir de communion liturgique et canonique non seulement avec le susdit Épiphane (Doumenko) et ses adeptes, mais également avec les hiérarques et les clercs qui concélébreraient ou seraient en communion avec eux, conformément aux principes des saints canons comme quoi qui communique avec des excommuniés se met en dehors de la communion.

***

L’Église orthodoxe serbe prie et implore le sanctissime patriarche de Constantinople de revoir les résolutions prises précédemment et de rétablir la paix bénie et l’unité des saintes Églises locales de Dieu, car il n’est rien de plus nécessaire, ni de plus précieux que l’amour, la paix et la concorde entre frères.

Поделиться:
Le patriarche Cyrille a félicité le métropolite Porphyre de son élection au siège patriarcal serbe

18.02.2021

Réunion du Haut Conseil de l’Église orthodoxe en vidéoconférence

11.02.2021

Le président russe a présenté ses félicitations au patriarche Cyrille pour l'anniversaire de son intronisation

01.02.2021

Le métropolite Hilarion : Sous le patriarche Cyrille, la renaissance de l’Église a reçu une nouvelle impulsion

31.01.2021

Interview de Sa Sainteté le patriarche Cyrille à la chaîne de télévision « Rossia » pour Noël

07.01.2021

Le pape François a présenté ses vœux au patriarche Cyrille pour la fête de la Nativité du Christ

07.01.2021

Message de Noël du patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie

06.01.2021

Félicitations de Sa Sainteté le patriarche Cyrille à Joseph Baiden de son élection au poste de président des États-Unis d’Amérique

15.12.2020

Condoléances du primat de l’Église orthodoxe russe pour le décès du patriarche Irénée de Serbie

20.11.2020

Condoléances de Sa Sainteté le patriarche Cyrille après l’incendie survenu dans un hôpital de la ville roumaine de Piatra Neamţ

17.11.2020

Message du patriarche Cyrille au primat de l’Église albanaise

16.11.2020

Condoléances du patriarche Cyrille suite à l’assassinat de fidèles de l’Église éthiopienne, à Oromia

06.11.2020

Condoléances du patriarche Cyrille après l’attentat meurtrier de Vienne

03.11.2020

Condoléances de Sa Sainteté le patriarche Cyrille à la suite du tremblement de terre survenu au sud de la Turquie

31.10.2020

Condoléances du primat de l’Église orthodoxe russe pour le décès du métropolite Amphiloque du Monténégro et du Littoral

30.10.2020

Le métropolite Hilarion : Les chrétiens du Proche-Orient ont besoin de notre compassion et de notre prière

22.02.2021

Le métropolite Hilarion a rappelé que la cause des schismes dans l’Église était toujours le péché

22.02.2021

Le but de ceux qui critiquent la politique étrangère de l’Église russe est de déséquilibrer l’Église elle-même, estime le métropolite Hilarion

22.02.2021

Sous le nouveau patriarche serbe, les rapports entre les Églises russe et serbe devraient rester aussi fraternels, estime le métropolite Hilarion

21.02.2021

Réunion du Haut Conseil de l’Église orthodoxe en vidéoconférence

11.02.2021

Le métropolite Hilarion : l’œuvre de Dostoïevski prêche les idéaux évangéliques

09.02.2021

Le métropolite Hilarion sur la suppression des articles anticléricaux de la législation monténégrine

07.02.2021

L’attachement à l’ancien rite n’est pas un obstacle à l’unité

07.02.2021

Le métropolite Hilarion : La restauration de l’unité dans notre famille orthodoxe commune n’est possible qu’avec l’abandon des fausses ecclésiologies

01.02.2021

Le métropolite Hilarion : Sous le patriarche Cyrille, la renaissance de l’Église a reçu une nouvelle impulsion

31.01.2021

Le métropolite Hilarion : L’utilisation de symboles LGBT à côté de symboles chrétiens est blasphématoire

31.01.2021

"L’interaction des paroisses de l’étranger avec les représentants du Rossotroudnitchestvo est tout à fait naturelle"

30.01.2021

Interview du métropolite Hilarion de Volokolamsk au portail « Romfea »

26.01.2021

Le métropolite Hilarion de Volokolamsk a rencontré le chef de la mission diplomatique française à Moscou

25.01.2021

Le métropolite Hilarion : Le politiquement correct ne doit pas intervenir dans ce qui est sacré pour des millions d’hommes

25.01.2021

Le métropolite Hilarion : l’œuvre de Dostoïevski prêche les idéaux évangéliques

09.02.2021

Le métropolite Hilarion : Le Seigneur a empli les eaux du Jourdain de Sa présence pour y laver les péchés des hommes

19.01.2021

Le métropolite Hilarion : Le Seigneur permet à chacun de s’approcher du Royaume céleste dès cette terre

18.10.2020

Le métropolite Hilarion : La Mère de Dieu intercède pour chacun de nous devant le Roi des Cieux

14.10.2020

Fête de saint Serge de Radonège à la laure de la Trinité-Saint-Serge

08.10.2020

Le métropolite Hilarion : Le Royaume des cieux que Dieu a préparé est ouvert à tous

04.10.2020

Le métropolite Hilarion : La croix, instrument de mort honteux, est devenu le symbole du salut de millions d’hommes

27.09.2020

Le métropolite Hilarion : la Mère de Dieu nous est donnée comme Médiatrice céleste et souveraine, qui intercède pour notre salut

21.09.2020

Le métropolite Hilarion : L’Eucharistie est le repas de noces auquel le Seigneur Jésus Christ convie chaque de nous

13.09.2020

Le métropolite Hilarion : La foi est capable d’inspirer des prouesses dans la vie terrestre et d’ouvrir les portes de la vie éternelle

11.09.2020

Le métropolite Hilarion : La foi seule est insuffisante au salut

30.08.2020

Le métropolite Hilarion : La présence invisible de la Reine des Cieux se fait sentir dans nos vies

28.08.2020

Le métropolite Hilarion : Dieu est prêt à donner à chacun le don étonnant de la foi, mais il faut être prêt à le recevoir

16.08.2020

Le métropolite Hilarion : Le Seigneur nous prie de chercher avant tout le Royaume de Dieu

28.06.2020

Le métropolite Hilarion : Le Seigneur appelle tous les hommes à la sainteté

14.06.2020

Retour d'information

Les champs marqués d'un * sont obligatoires

Envoyer un message