Page d'accueil Actualité
Le métropolite Antoine de Borispol et de Brov…

Le métropolite Antoine de Borispol et de Brovary : Mgr Amphiloque était aimé de tous les Monténégrins

Le métropolite du Monténégro et du Littoral Amphiloque (Radovič) a été rappelé à Dieu le 30 octobre 2020. Dans une interview au portail « Vie orthodoxe » (Pravoslavnaïa jizn’), le métropolite Antoine de Borispol et de Brovary, chancelier de l’Église orthodoxe ukrainienne, a parlé de ses rencontres avec ce hiérarque de l’Église orthodoxe serbe.

Monseigneur, vous avez souvent rencontré Mgr Amphiloque. Quelles impressions en gardez-vous ?

C’était un saint. Un saint sous tous rapports. Il serait difficile de trouver quelqu’un qui aurait eu autant d’autorité dans l’Église. C’était un véritable leader national. Sa mort est une perte immense pour les Monténégrins, pour la Serbie, pour l’Amérique du Sud dont il avait aussi la charge pastorale. Et pour quantité d’orthodoxes sur tous les continents.

Vous aviez fait connaissance au Monténégro ?

J’ai entendu parler de Mgr Amphiloque pendant mes études. Il était l’un des meilleurs théologiens orthodoxes contemporains. Nous lisions ses ouvrages. J’ai eu l’occasion d’échanger avec lui quand il est venu à la laure de la Trinité-Saint-Serge. Mais c’est pendant mon rectorat à l’Académie de théologie de Kiev que nous avons fait plus ample connaissance. Mgr Amphiloque avait reçu le titre de docteur en théologie (nous n’avons pas eu le temps, d’ailleurs, de le lui remettre). Pendant mes séjours au Monténégro, j’ai pu constater à quel point il aimait son peuple, à quel point il souffrait de la situation dans son pays. Chacun sait que Mgr Amphiloque était aimé de tous les Monténégrins, du plus petit au plus grand. On l’appelait père, mère, grand-père, apôtre. Quel était le secret de cette reconnaissance générale, de cette vénération ?

Il était véritablement un père pour le peuple. Ses sermons étaient emplis d’une telle puissance évangélique, d’un tel amour, ils étaient d’une telle actualité que les gens avaient l’impression qu’il s’adressait personnellement à chacun d’eux. Il était proche de chacun, il faisait partie de la famille.

Son affection et sa sollicitude pour ses fidèles se manifestaient constamment.

L’an dernier, Monseigneur m’avait invité à fêter avec lui la Saint-Michel. En Serbie, on ne fête pas sa fête, la fête de son saint patron de la façon où nous l’entendons chez nous, on fête la « Gloire », la fête du saint patron de la famille. Ce saint patron se transmet de génération en génération. Le saint patron des Radovič était l’archange Michel.

Après la Divine liturgie, j’ai vu Mgr Amphiloque, âgé de 82 ans, rester debout pour accueillir des quantités de gens qui venaient lui présenter leurs vœux. Nos adieux ont été brefs, car les gens ne cessaient d’affluer... On m’a dit par la suite qu’il avait reçu ainsi des congratulations toute la semaine.

Il faisait partie du peuple monténégrin ; l’orthodoxie monténégrine est inséparable de Mgr Amphiloque. Il en est devenu le chef au moment de la chute du régime socialiste et c’est grâce à ses efforts que la vie ecclésiale a pu renaître, qu’on a bâti des églises, ouvert des monastères ; Plus de 700 églises et monastères ont été restaurés après des années de ruines et de désolation.

Et ce ne sont pas des monastères au sens de simples bâtiments. Ce sont de vrais monastères. Connaissant sa spiritualité et son amour du monachisme, beaucoup sont venus au Monténégro de différents coins du monde pour y recevoir la tonsure monastique de ses mains ; il tonsurait chacun et chacune personnellement. Parmi eux, de nombreux ressortissants russes, ukrainiens, biélorusses.

Son cheminement monastique est unique, parce qu’il s’est entretenu jadis avec des gens qui sont aujourd’hui canonisés par l’Église. Il a été le disciple de saint Justin (Popovic) et de saint Païssios l’Hagiorite. Ils étaient unis par une amitié spirituelle, par l’unité d’esprit.

C’est un ascète de notre temps. Un opposant brave et sincère aux schismes. D’un point de vue humain, on aimerait que des hommes comme lui, courageux, forts, faisant autorité, et il était vraiment un théologien et un hiérarque faisant autorité dans l’ensemble du monde orthodoxe, restent plus longtemps parmi nous. Sa défense de l’ordre canonique, concernant, notamment, la situation en Ukraine, a toujours fait poids, était très rigoureuse. De nombreux hiérarques d’autres Églises locales s’alignaient sur lui.

De ce point de vue, sa disparition est particulièrement douloureuse pour nous, mais je pense qu’il continuera à défendre l’orthodoxie depuis les Cieux, qu’il priera devant le trône de Dieu et implorera le Seigneur de nous donner raison et de nous envoyer l’unité, de faire que nous comprenions et soyons responsables du sort de l’orthodoxie.

Monseigneur, vous étiez aux funérailles du métropolite Amphiloque. Partagez vos impressions.

On aurait cru que tout le pays était aux obsèques. L’amour populaire s’est manifesté en cette heure triste où le Seigneur a repris son âme. Triste d’un point de vue terrestre. Le Seigneur, Lui, sait quand donner la vie et quand la reprendre.

La principale impression que j’ai retiré de ces obsèques, c’est la conciliation de l’inconciliable, avec des milliers de personnes en larmes, enfants, adultes, jeunes gens. Mais ces pleurs n’étaient pas des pleurs de découragement. Les larmes que verse une âme déchirée dans une situation sans issue sont une chose. Ici, c’étaient des larmes lumineuses, emplies d’espérance.

Mgr Amphiloque a su éduquer ses fidèles monténégrins à appréhender chrétiennement la vie comme la mort. Leurs larmes étaient celles d’une joie spirituelle intérieure, des larmes de triomple pour le Monténégro qui accompagnait son fils et son père vers sa dernière demeure. Mgr Amphiloque était le père d’un peuple qui ne craignait pas de souffrir pour l’Église et de se donner entièrement pour qu’elle renaisse et prospère.

Des foules sont venues lui dire adieu, l’esplanade de la cathédrale était noire de monde, cette cathédrale qu’il avait bâtie. Monseigneur faisait tout ce qu’il faisait avec ampleur, sans perdre le sens des choses de vue. La cathédrale en est un exemple.

Quel sens particulier a-t-on donné à cette cathédrale lors de sa construction ?

Si l’on regarde la grande cathédrale de la Résurrection de Podgorica, on remarque que la partie inférieure de l’église se compose de blocs grossiers ; des pierres taillées sont posées dessus, tandis qu’en haut de l’église on peut voir des carrelages de pierre très fins, un vrai travail d’orfèvre. Les pierres nécessaires à la construction ont été amenées de tout le Monténégro. Les pierres grossières du bas symbolisent ceux qui viennent de rejoindre l’Église : ils sont encore mal dégrossis, anguleux, il y a encore en eux beaucoup d’inexact, de rugueux, de grossier. Les pierres un peu plus haut représentent ceux que la grâce de l’Esprit-Saint transfigure peu à peu dans l’Église, qu’elle afine et adoucit. Les pierres du haut, ce sont ceux qui ont véritablement grandis dans l’Église et deviennent eux-mêmes des œuvres d’art.

Le monde orthodoxe est aujourd’hui terriblement divisé. Que peut-on faire pour sa réunification ?

S’en tenir courageusement à la vérité. Comme l’a dit saint Marc d’Éphèse : « Jamais, ô homme, ce qui se rapporte à l’Église ne peut être corrigé par les compromis : il n’y a rien entre la vérité et le mensonge ».

Nous vivons aujourd’hui une page difficile de l’histoire de l’Église. L’Église ukrainienne et l’Église orthodoxe serbe au Monténégro souffrent de persécutions, d’usurpations. Remémorons-nous la conduite du métropolite Amphiloque. Quand les précédentes autorités monténégrines ont voulu saisir les biens de l’Église orthodoxe serbe, Monseigneur a courageusement pris la défense de l’Église. Le peuple a entendu sa voix. Des centaines de milliers de personnes se sont levées pour défendre leur foi et leur Église. Un vrai miracle !

Quand Monseigneur a su que plusieurs personnes avaient été arrêtées, il s’est rendu à la police, il a dit : « Arrêtez-moi, mais libérez-les, c’est moi qui suis l’instigateur ».

Malgré les ans, malgré les maladies, il ne se cachait pas, il était prêt à aller en prison pour que d’autres soient libérés.

Le courage et la pureté, voilà l’exemple à suivre. Bon et ferme. Un vrai guerrier du Christ ! Souvenons-nous de lui dans nos prières, avec l’espoir qu’il priera bientôt pour nous devant le trône du Seigneur !

 

Partager:
Le patriarche Cyrille inaugure une conférence sur la primauté et la conciliarité dans l’orthodoxie

16.09.2021

Le patriarche Cyrille ouvrira une conférence sur la primauté et la conciliarité dans l’orthodoxie

14.09.2021

Le patriarche Cyrille : Les forces du mal déchirent l’unité des Églises orthodoxes

29.08.2021

Condoléances du patriarche Cyrille suite au décès du président du Conseil des Musulmans d'Ouzbékistan

24.08.2021

Félicitations patriarcales au métropolite Onuphre de Kiev et de toute l'Ukraine à l'occasion de l'anniversaire de son intronisation

17.08.2021

Condoléances du patriarche Cyrille suite aux décès causés par l'explosion d'une citerne de carburant au Liban

16.08.2021

Condoléances de Sa Sainteté le patriarche Cyrille suite aux décès causés par des inondations dans le nord de la Turquie

16.08.2021

Message de félicitations du patriarche Cyrille au métropolite Hilarion de Volokolamsk pour son 55e anniversaire

24.07.2021

Le patriarche Cyrille a rencontré les leaders musulmans de Kazan

21.07.2021

Condoléances du patriarche Cyrille après les inondations meurtrières en Belgique

18.07.2021

Le patriarche Cyrille a adressé une lettre de soutien au primat de l’Église de Malankar

09.07.2021

Le patriarche Cyrille a présidé une réunion ordinaire du Saint-Synode de l’Église orthodoxe russe

17.06.2021

Fin des travaux du plénum de la Conférence interconciliaire de l’Église orthodoxe russe

28.05.2021

Deuxième journée de travail du plénum de la Conférence interconciliaire

27.05.2021

A Moscou, ouverture du plénum de la Conférence interconciliaire de l’Eglise orthodoxe russe

26.05.2021

Le patriarche Cyrille inaugure une conférence sur la primauté et la conciliarité dans l’orthodoxie

16.09.2021

Le métropolite Hilarion : intervenant en Ukraine, le patriarche Bartholomée remplissait obéissait à une injonction politique

13.09.2021

Le métropolite Hilarion : interdire d’écouter de la musique est aussi grave que d’interdire de boire de l’eau

13.09.2021

A Budapest, le métropolite Hilarion de Volokolamsk est intervenu au Congrès eucharistique international

06.09.2021

La compréhension orthodoxe de l’Eucharistie

06.09.2021

Le métropolite Hilarion : La visite honteuse du patriarche Bartholomée en Ukraine a révélé au monde les fruits de son œuvre

06.09.2021

L’Église orthodoxe russe s’inquiète du sort des chrétiens restés en Afghanistan

06.09.2021

Visite de travail du métropolite Hilarion en Hongrie

05.09.2021

Le président du DREE a rencontré le nonce apostolique en Russie

01.09.2021

Métropolite Hilarion : ayant les regards sur l'icône de la Dormition de la Mère de Dieu, nous pouvons ressentir abondamment le sens et la signification de la mort pour chacun d’entre nous

28.08.2021

Le président du département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou a adressé ses félicitations au primat de l'Église apostolique arménienne à l'occasion de son 70e anniversaire

21.08.2021

Le métropolite Hilarion a rencontré le primat de l’Église orthodoxe de Jérusalem

05.08.2021

Le métropolite Hilarion a rencontré le premier vice-président de la Direction spirituelle des musulmans de Russie

02.08.2021

Le métropolite Hilarion : Les structures schismatiques sont une orthodoxie fantôme, une « fake » orthodoxie

01.08.2021

Le métropolite Hilarion : Le christianisme est la religion la plus persécutée de la planète

01.08.2021

Le métropolite Hilarion : l’œuvre de Dostoïevski prêche les idéaux évangéliques

09.02.2021

Le métropolite Hilarion : Le Seigneur a empli les eaux du Jourdain de Sa présence pour y laver les péchés des hommes

19.01.2021

Le métropolite Hilarion : Le Seigneur permet à chacun de s’approcher du Royaume céleste dès cette terre

18.10.2020

Le métropolite Hilarion : La Mère de Dieu intercède pour chacun de nous devant le Roi des Cieux

14.10.2020

Fête de saint Serge de Radonège à la laure de la Trinité-Saint-Serge

08.10.2020

Le métropolite Hilarion : Le Royaume des cieux que Dieu a préparé est ouvert à tous

04.10.2020

Le métropolite Hilarion : La croix, instrument de mort honteux, est devenu le symbole du salut de millions d’hommes

27.09.2020

Le métropolite Hilarion : la Mère de Dieu nous est donnée comme Médiatrice céleste et souveraine, qui intercède pour notre salut

21.09.2020

Le métropolite Hilarion : L’Eucharistie est le repas de noces auquel le Seigneur Jésus Christ convie chaque de nous

13.09.2020

Le métropolite Hilarion : La foi est capable d’inspirer des prouesses dans la vie terrestre et d’ouvrir les portes de la vie éternelle

11.09.2020

Le métropolite Hilarion : La foi seule est insuffisante au salut

30.08.2020

Le métropolite Hilarion : La présence invisible de la Reine des Cieux se fait sentir dans nos vies

28.08.2020

Le métropolite Hilarion : Dieu est prêt à donner à chacun le don étonnant de la foi, mais il faut être prêt à le recevoir

16.08.2020

Le métropolite Hilarion : Le Seigneur nous prie de chercher avant tout le Royaume de Dieu

28.06.2020

Le métropolite Hilarion : Le Seigneur appelle tous les hommes à la sainteté

14.06.2020

Page is available in the following languages
Retour d'information

Les champs marqués d'un * sont obligatoires

Envoyer un message
Рус Укр Eng Deu Ελλ Fra Ita Бълг ქარ Срп Rom عرب