Page d'accueil Actualité
Les membres du Saint-Synode ont rencontré le&…

Les membres du Saint-Synode ont rencontré le président biélorusse

Le 15 octobre 2018, à la Grande salle du Palais de l’Indépendance de Minsk, le patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie et les membres du Saint-Synode de l’Église orthodoxe russe ont été reçus par le président de la République du Bélarus, Alexandre Loukachenko.

Le métropolite Philarète (Vakhroméiév), exarque émérite de toute la Biélorussie, prenait part à la rencontre, à laquelle participaient aussi le chef de l’administration présidentielle biélorusse, le premier ministre et le ministre chargé des affaires des religions et des nationalités.

Le président de la Biélorussie a prononcé un discours à l’adresse des membres du Saint-Synode, leur souhaitant la bienvenue et les remerciant d’avoir choisi la capitale biélorusse pour leur réunion ordinaire. Il s’est aussi adressé personnellement à Sa Sainteté, disant hautement apprécier sa sollicitude et ses attentions envers la Biélorussie.

« Depuis son indépendance, la Biélorussie a parcouru un long et épineux chemin avec l’Église orthodoxe pour consolider les valeurs spirituelles, montrer à la société quels doivent être ses repères moraux dans la vie. Notre époque tendue, pleine de bouleversements rapides, nous pose de nouveaux objectifs et nous met sans cesse à l’épreuve. Le XX siècle est une époque de transformations globales. C’est l’époque des technologies de pointe, avec leurs infinies possibilités. Mais cette infinité même est souvent, malheureusement, la source de nombreuses menaces, tant politiques que spirituelles. Nous venons d’en parler longuement... avec notre patriarche. ...Au nom de la prétendue démocratie des valeurs comme la défense des droits et des libertés des citoyens sont remplacées, volontairement ou non, par la permissivité, la négation de nos valeurs morales. Le résultat en est l’isolement, l’indifférence, l’intolérance qui engendrent l’hostilité entre nationalités et entre confessions religieuses. Les débats et les divergences dégénèrent en méfiance mutuelle, en confrontation informationelle, en guerres du commerce, en conflits armés... y compris à proximité immédiate de la Biélorussie. Cependant, on ne sait pas toujours répondre à la question du retour à la paix, que posent ceux qui se trouvent involontairement à l’épicentre de ces évènements. Cette question est pourtant d’actualité pour tous...

La Biélorussie se souvient encore des tragiques leçons de son histoire. C’est pourquoi nous apprécions la paix, la sécurité, l’amitié et la compréhension mutuelle, nous sommes pour le dialogue, la coopération et l’interaction des états et des nations. Nos initiatives visent à défendre et à sauvegarder les valeurs traditionnelles... Le processus de Minsk, les accords de Minsk, qui ont été signés dans ces murs, ont été la carte de visite de la Biélorussie, espace de négociations dans le conflit en Ukraine. Nous sommes voisins, frères slaves. Nous ferons notre possible pour que la paix et la concorde reviennent au plus tôt en Ukraine. Le schisme, ce n’est pas pour nous, et nous ferons tout ce que nous pouvons, j’en suis certain.

Le temps est le meilleur médecin et le meilleur juge. Nous serons ensemble, parce qu’il est impossible de nous séparer. En Europe, les gens sont de plus en plus demandeurs de mesures consolidant la confiance, la sécurité et la coopération. Le temps est venu de revenir à la meilleure expérience de l’histoire mondiale, au processus d’Helsinki, du siècle dernier. Nous avons parlé de cette initiative à la session de l’Assemblée parlementaire de l’OSCE, à Minsk. La position de la Biélorussie sur la solution aux divergences dans les espaces européens et eurasiens reste inchangée. Je suis profondément convaincu que la voix de l’Église est l’une des plus puissantes et des plus influentes, et qu’elle doit se faire entendre à l’unisson de la voix de l’état. Dans la lutte contre les tendances destructives de la modernité, l’état et l’Église ont beaucoup de points communs. Les principaux d’entre eux étant la consolidation des repères chrétiens, de la paix entre nations, du dialogue interconfessionnel, du bon voisinage entre religions, de la défense de la famille en tant qu’institut, du respect des parents, de la charité, de l’éducation au patriotisme, du respect de l’histoire, de la langue, de la culture, du travail. Ce sont les valeurs de base, propres aussi bien à l’Orthodoxie qu’au catholicisme, au judaïsme, à l’islam. C’est pourquoi la concorde entre représentants des religions traditionnelles est fondamentale dans notre pays. Réunis autour des repères spirituels et moraux, l’état et les confessions montrent l’exemple d’une société organique. Notre unité est notre meilleure défense contre les menaces externes et internes. Je suis convaincu qu’il sera possible, grâce aux efforts communs, de trouver de nouvelles solutions pour répondre aux défis de la modernité. »

Le président biélorusse a présenté ses bons vœux au patriarche et aux membres du Synode, avant de poursuivre : « J’ai dit au patriarche qu’il vous faut souvent résoudre des problèmes causés par les actes des hommes politiques. Nous accélérons ou nous suscitons des processus négatifs. Il est temps pour nous de nous excuser devant vous, pour ce qui se passe dans le monde orthodoxe aujourd’hui. Mais je dois vous en assurer : même si la situation s’échauffe, nous ferons tout pour qu’il n’y ait jamais de confrontations dans la pacifique et tranquille Biélorussie, ni entre religions, ni, à Dieu ne plaise, entre nous, orthodoxes. Nous ferons tout pour consolider notre état, notre nation dans la foi orthodoxe. J’en suis sûr : nous ferons tout pour préserver notre unité. »

Le patriarche Cyrille a ensuite pris la parole, remerciant le président de son discours. Il a souligné le rôle particulier de la Biélorussie et de l’Église orthodoxe biélorusse.

« Vous avez eu raison de commencer votre allocution en parlant des fondements moraux de l’existence. La moralité, c’est ce qui règle la conduite. Les gens peuvent connaître ou ne pas connaître les lois, mais même ceux qui ne connaissent pas les lois peuvent, néanmoins, agir suivant leur conscience. Qu’est-ce que cela signifie ? Que la loi morale a été donnée par Dieu, et qu’aucune théorie de l’évolution ne peut expliquer ce fait... L’homme écoute la voix de sa conscience, régulateur de sa conduite. Comme il est important que la législation soit organiquement liée aux bases morales, lorsque les lois découlent de la loi morale divine, de la loi de la conscience !

La Biélorussie est en plein développement. Le développement économique, la stabilité intérieure, l’autorité au niveau international sont pour beaucoup le fruit du soutien de la nation à l’état, du haut niveau de cohésion de la société. Mais cela serait impossible si les lois de la république, si la politique de l’état allait à l’encontre des bases morales dont nous venons de parler. Le peuple juge, en effet, ses dirigeants, avant tout selon la justice de leurs actes, suivant qu’ils répondent ou non aux attentes des gens.

(...) Nous avons parlé de bien des thèmes. J’ai la profonde satisfaction de témoigner que nos vues concordent sur les sujets les plus importants... Cela veut dire que l’Église, liée au peuple, ne peut pas penser autrement que le peuple. L’Église a le devoir d’enseigner, mais elle appuie aussi son action sur les attentes du peuple... Tout état sensé agit de même, et, lorsque la position de l’Église et celle de l’état concordent, nous parlons de coopération harmonieuse, symphonique entre l’Église et l’état.

Le long entretien qui a eu lieu aujourd’hui entre le patriarche et le président de la République du Bélarus A. Loukachenko répond justement aux critères renvoyant au terme de « coopération symphonique ». Je pense que cela est très profitable aux deux côtés, et peut servir au bien de notre Église et de nos peuples. »

Le patriarche a ensuite remercié le président de ses attentions envers l’Église biélorusse. « Nous prierons pour que le Seigneur vous affermisse dans votre ministère présidentiel, pour que le Seigneur vous donne une bonne santé... Dieu fasse que la Biélorussie reste un facteur de paix et de stabilité dans l’espace post-soviétique. »

Ensuite, le métropolite Paul de Minsk et de Zaslavl, exarque patriarcal de toute la Biélorussie, a parlé à l’assemblée de la fin des travaux de la commission, qui a œuvré durant 25 ans à la traduction du Nouveau Testament. La commission, qui rassemblait des ecclésiastiques et des spécialistes, a effectué cette traduction en biélorusse moderne depuis le grec ancien. A la fin de son allocution, le métropolite a présenté la traduction de l’Évangile en biélorusse. Un exemplaire a été offert au président Loukachenko.

Partager:
Le patriarche Cyrille : Nous interviendrons pour défendre le Patriarcat de Jérusalem

07.01.2022

Message de Noël du patriarche CYRILLE de Moscou et de toutes les Russies

06.01.2022

Création d’un Exarchat patriarcal d’Afrique

29.12.2021

Le primat de l’Église orthodoxe russe s’est entretenu par téléphone avec le primat de l’Église orthodoxe en Amérique

29.12.2021

Le patriarche Cyrille a présidé la dernière réunion du Saint-Synode pour l’année 2021

29.12.2021

Les vœux de Sa Sainteté le patriarche Cyrille au pape François de Rome pour son 85e anniversaire

17.12.2021

Le président du DREE a commenté des informations diffusées par les médias sur une éventuelle rencontre du patriarche Cyrille avec le pape François

06.12.2021

Le patriarche Cyrille : le patriarche Bartholomée ne se considère pas comme le premier entre égaux, mais comme étant au-dessus de tous les autres

20.11.2021

Réunion du Saint-Synode de l’Église orthodoxe russe

08.11.2021

Réponses de Sa Sainteté le patriarche Cyrille de Moscou et de toutes les Russies au magazine « Forbes France »

26.10.2021

Le patriarche Cyrille a répondu aux questions des participants du IXe festival « Foi et parole »

22.10.2021

Rencontre tripartite des leaders religieux de Russie, d’Azerbaïdjan et d’Arménie

13.10.2021

Le patriarche Cyrille a rencontré le président de la Direction des musulmans du Caucase, le cheik al-islam Allahchoukiour Pachazadé

12.10.2021

Rencontre du primat de l’Église orthodoxe russe avec le patriarche catholicos de tous les Arméniens

12.10.2021

Le patriarche Cyrille : le patriarche Bartholomée est tombé dans le schisme

27.09.2021

Le métropolite Hilarion : Il faut une décision conciliaire de l’Église pour reconnaître l’authenticité des « restes d’Ekaterinbourg »

24.01.2022

Le métropolite Hilarion : Les Églises devront prendre des décisions non conventionnelles

12.01.2022

Le président du DREE a rencontré le primat de l’Église catholique arménienne

10.01.2022

Le métropolite Hilarion : L’Église ne cherche pas à brider, mais elle suggère aux hommes comment agir au mieux

03.01.2022

Le métropolite Hilarion sur la création du nouvel exarchat patriarcal en Afrique

03.01.2022

Le métropolite Hilarion de Volokolamsk: Nous croyons que l'esprit conciliaire de l’Église peut résoudre le problème du schisme

02.01.2022

Le patriarche Cyrille a présidé la dernière réunion du Saint-Synode pour l’année 2021

29.12.2021

Le métropolite Hilarion: Les orthodoxes et les catholiques peuvent collaborer pour améliorer la situation des chrétiens au Proche-Orient

27.12.2021

Le métropolite Hilarion : Le patriarche et le pape discuteront de la survie des chrétiens

23.12.2021

Rencontre du président du DREE avec le pape François de Rome

22.12.2021

Le président du DREE a donné une conférence à l’Université méditerranéenne libre

21.12.2021

Le métropolite Hilarion a rencontré l'archevêque de Bari-Bitonto Giuseppe Satriano

20.12.2021

Le métropolite Hilarion : La menace contre la présence des chrétiens en Terre Sainte ne peut pas ne pas inquiéter l’Église russe

16.12.2021

L’éducation à la tolérance passe par l’apprentissage du respect des religions traditionnelles, assure le métropolite Hilarion

12.12.2021

Le métropolite Hilarion : le schisme soutenu par le patriarche de Constantinople blesse l’ensemble du peuple ukrainien

12.12.2021

Le métropolite Hilarion : l’œuvre de Dostoïevski prêche les idéaux évangéliques

09.02.2021

Le métropolite Hilarion : Le Seigneur a empli les eaux du Jourdain de Sa présence pour y laver les péchés des hommes

19.01.2021

Le métropolite Hilarion : Le Seigneur permet à chacun de s’approcher du Royaume céleste dès cette terre

18.10.2020

Le métropolite Hilarion : La Mère de Dieu intercède pour chacun de nous devant le Roi des Cieux

14.10.2020

Fête de saint Serge de Radonège à la laure de la Trinité-Saint-Serge

08.10.2020

Le métropolite Hilarion : Le Royaume des cieux que Dieu a préparé est ouvert à tous

04.10.2020

Le métropolite Hilarion : La croix, instrument de mort honteux, est devenu le symbole du salut de millions d’hommes

27.09.2020

Le métropolite Hilarion : la Mère de Dieu nous est donnée comme Médiatrice céleste et souveraine, qui intercède pour notre salut

21.09.2020

Le métropolite Hilarion : L’Eucharistie est le repas de noces auquel le Seigneur Jésus Christ convie chaque de nous

13.09.2020

Le métropolite Hilarion : La foi est capable d’inspirer des prouesses dans la vie terrestre et d’ouvrir les portes de la vie éternelle

11.09.2020

Le métropolite Hilarion : La foi seule est insuffisante au salut

30.08.2020

Le métropolite Hilarion : La présence invisible de la Reine des Cieux se fait sentir dans nos vies

28.08.2020

Le métropolite Hilarion : Dieu est prêt à donner à chacun le don étonnant de la foi, mais il faut être prêt à le recevoir

16.08.2020

Le métropolite Hilarion : Le Seigneur nous prie de chercher avant tout le Royaume de Dieu

28.06.2020

Le métropolite Hilarion : Le Seigneur appelle tous les hommes à la sainteté

14.06.2020

Page is available in the following languages
Retour d'information

Les champs marqués d'un * sont obligatoires

Envoyer un message
Рус Укр Eng Deu Ελλ Fra Ita Бълг ქარ Срп Rom عرب