Le 28 juillet 2019, Journée de la Marine militaire, fête du Baptême de la Russie, le prêtre Gueorgui Sergueïev, recteur intérimaire de l’église Saint-Constantin-Sainte-Hélène au Consulat général d’Istanbul, chargé de la pastorale des fidèles du Patriarcat de Moscou en Turquie, a célébré une pannychide pour les marins du sous-marin « Morj », qui périrent au printemps 1917, à l’entrée du détroit du Bosphore.

Des employés du Consulat général et des représentants des compagnies de marine marchande à Istanbul assistaient à la cérémonie.

Dans son discours d’accueil, le père Gueorgui a souhaité à l’assistance une bonne fête du Baptême de la Russie. Il a aussi souligné l’importance de l’héroïsme des marins russes dans la défense de la patrie.

***

Le sous-marin « Morj » avait été lancé le 15 septembre 1913 à Nikolaïev. Il faisait partie de la flotte de la Mer Noire depuis le 30 avril 1915. Le sous-marin s’acquit rapidement une excellente réputation, pour avoir détruit ou fait prisonniers de nombreux navires ennemis.

Le 5 mai 1917, le sous-marin « Morj » sauta sur une mine, ce qui causa la mort des 42 membres de l’équipage. Les corps de certains marins furent enterrés sur le territoire de la résidence d’été de l’actuel Consulat général de la Fédération de Russie à Istanbul. Un mémorial fut édifié sur cette tombe, restauré en 2016.

Le lieu exact où coula le sous-marin fut établi en 2000, par une équipe internationale de chercheurs de bateaux, coulés durant les opérations militaires des années 1940.

Le 6 juillet 2009, après la consécration de l’église Saint-Constantin-Sainte-Hélène, le patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie rendit hommage aux marins du « Morj ».

A l’été 2016, les lieux où reposent vraisemblablement trois des marins du « Morj » furent aménagés. Au printemps 2017, à la veille du centenaire de la perte du sous-marin, des ancres furent installés près du monument, symbole du respect qu’inspire l’héroïsme des marins russes.