Invité par le patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie, le patriarche-catholicos d’Éthiopie, Abuna Mathias, est arrivé à Moscou pour une visite officielle le 15 mai 2018. C’est la première visite officielle de Sa Sainteté à l’Église orthodoxe russe depuis son élection en mars 2013.

La dernière visite d’un primat de l’Église éthiopienne en Russie remonte à celle du patriarche Paul en juillet 1996.

Le patriarche éthiopien est accompagné d’Abuna Enthons, archevêque du diocèse d’Harerge occidental, d’abouna Philippe, évêque du diocèse d’Omo du Sud, Abouna Aregawi, évêque du diocèse de Gonder du Sud, l’hiéromoine Kidane Mariam, assistant personnel de Sa Sainteté, le prêtre Kiross Weldeab, chef du Service des médias, Musie Hailu, chef du Service du protocole.

Le métropolite Hilarion de Volokolamsk, président du Département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou, a accueilli le patriarche-catholicos Mathias à l’aéroport « Vnoukovo ».

L’ambassadeur de la République d’Éthiopie en Fédération de Russie, Groum Abaï Teshome, l’adjoint au chef de la mission diplomatique éthiopienne, Kassa Gerbreïohannes Gebremikael, l’expert de l’ambassade aux questions économiques, Bellete Sissaï Aragau, l’higoumène Théophane (Loukianov), chef du secteur du protocole du DREE, l’hiéromoine Stéphane (Igoumnov), secrétaire du DREE aux relations interchrétiennes, S. Alférov, K. Ermolaïev, R. Akhmatkhanov, V. Kouznetsov et R. Rouban, collaborateurs du DREE, des représentants de la diaspora éthiopienne, des clercs moscovites assistaient à l’accueil de Sa Sainteté.

Souhaitant la bienvenue à l’Abuna Mathias, le métropolite Hilarion a dit espérer que la visite de Sa Sainteté au Patriarcat de Moscou sera fructueuse et contribuerait au développement ultérieur des relations entre l’Église orthodoxe russe et l’Église éthiopienne, dont l’histoire remonte à une haute antiquité chrétienne.

« Nous sommes venus à Moscou pour poursuivre la reprise de l’amitié historique entre les peuples de Russie et d’Abyssinie. Nous remercions Dieu de cette possibilité qu’Il nous donne de visiter l’Eglise orthodoxe russe et à votre grand pays » a dit le chef de l’Église éthiopienne.

Durant sa visite, qui se poursuivra jusqu’au 20 mai, l’Abuna Mathias rencontrera le patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie, des représentants des autorités civiles russes, la visite des établissements d’enseignement supérieur de l’’Eglise orthodoxe russe, des églises et des monastères de Moscou et des environs.

***

L’Église d’Éthiopie fait partie de la famille des Églises orientales, dites « préchalcédoniennes », au même titre que les Églises copte, érythréenne, apostolique arménienne, syro-jacobite et malankar. Elle a acquis son autocéphalie en 1959, ayant fait auparavant partie du Patriarcat copte.

Aujourd’hui, l’Église éthiopienne est non seulement la plus grande des églises de tradition préchalcédonienne, mais aussi l’une des plus importantes communautés chrétiennes du monde, numériquement parlant, puisqu’elle compte plus de 65 millions de fidèles en Éthiopie et dans la diaspora (États-Unis et Canada principalement).

Le christianisme est parvenu en Ethiopie dès le 1er siècle, grâce à la prédication de l’apôtre Philippe.

L’établissement des relations entre l’Église orthodoxe russe et l’Église éthiopienne durant la seconde moitié du XIX siècle doit beaucoup au chef de la Mission spirituelle russe à Jérusalem, l’archimandrite Porphyre (Ouspenski), qui collecta une documentation extrêmement riche sur l’histoire, la doctrine, la liturgie et les usages des chrétiens éthiopiens. En 1888, une délégation d’hiérarques éthiopiens vint à Kiev assister aux célébrations du 900e anniversaire du Baptême de la Russie. En 1895, l’empereur Ménélik II d’Éthiopie accueillit une mission russe. En 1896, une délégation d’Addis-Abeba, comprenant des hiérarques et des clercs de l’’Eglise éthiopienne, vint prendre part aux cérémonies du couronnement de l’empereur Nicolas II.

Les contacts ont été particulièrement intensifs entre 1950 et 1980, notamment grâce aux efforts du métropolite Nicodème de Leningrad et de Novgorod, alors président du Département des rapports ecclésiastiques extérieurs du Patriarcat de Moscou. A cette époque, les échanges de délégation étaient fréquents, notamment au plus haut niveau, et de nombreux étudiants éthiopiens ont été envoyés poursuivre leur formation dans les établissements du Patriarcat de Moscou.

Les contacts ont repris récemment. En septembre 2011, le métropolite Hilarion de Volokolamsk avait rencontré à Addis-Abeba le prédécesseur du patriarche Mathias, Sa Sainteté Abuna Paul. En novembre 2017, une délégation de l’Église éthiopienne est venue à Moscou ; une délégation du Patriarcat de Moscou s’est rendue en Éthiopie en mars 2018 pour participer à la célébration du 5e anniversaire de l’élection d’abouna Mathias.