Lors de la séance du Saint Synode de l’Église orthodoxe russe, réuni le 16 avril 2016 à Saint-Pétersbourg, ses membres ont entendu le rapport du Patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie sur sa visite en Amérique latine.

Faisant le bilan de la rencontre de Sa Sainteté avec le Pape François de Rome, qui a eu lieu dans le cadre de ce voyage, et après laquelle a été signée une déclaration commune, les membres du Saint Synode ont insisté sur la déclaration du Patriarche et du pape à propos de l’uniatisme : « La méthode de l’« uniatisme » du passé, comprise comme la réunion d’une communauté à une autre, en la détachant de son Eglise, n’est pas un moyen pour recouvrer l’unité. »

Les membres du Synode ont déclaré regretter les réactions de la direction de l’Église gréco-catholique ukrainienne à cette partie du texte et à la déclaration en général.

Le Saint Synode a souligné que l’uniatisme restait une plaie qui ne cicatrise pas dans les relations orthodoxes-catholiques, et a soutenu l’appel à la réconciliation entre orthodoxes et gréco-catholiques en Ukraine, ainsi qu’à la recherche de formes de coexistence acceptables pour les deux parties, formulé par le Patriarche de Moscou et le Pape de Rome.