Le 20 novembre 2011, à l’issue de la Divine liturgie en la cathédrale du Christ Sauveur, une réception solennelle a été donnée à l’occasion du 65e anniversaire du Patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie.

Participaient le Catholicos-Patriarche de toute la Géorgie Élie II, le métropolite Sabbas de Varsovie et de toute la Pologne, le métropolite Christophore de Tchéquie et de Slovaquie, les délégations des Églises orthodoxes locales, les évêques et le clergé du Patriarcat de Moscou, des représentants des autorités civiles, du corps diplomatique et de la société civile.

L’adjoint au chef de l’Administration du Président de la Fédération de Russie, A. Beglov, a lu le message du Président D. Medvedev. V. Iatsiuk, fondé de pouvoirs temporaires de l’Ukraine en Fédération de Russie a lu à son tour les félicitations du Président ukrainien V. Yanoukovitch.

Le métropolite Sabbas de Varsovie et de toute la Pologne s’est exprimé à son tour : « Votre richesse spirituelle et intellectuelle, fruit de votre éducation, enrichit les fidèles non seulement du Patriarcat de Moscou, mais également des Églises orthodoxes locales et du monde hétérodoxe. Les fruits de votre immense travail sont connus de beaucoup. Aujourd’hui, l’Église russe vous remercie pour tout de ce que vous avez fait et ce que vous faites jusqu’à aujourd’hui en tant que Primat de l’Église et citoyen de votre patrie », a noté en particulier le métropolite.

« Nous vous remercions de votre fraternité envers l’Église orthodoxe de Pologne, que vous avez visitée à de nombreuses reprises (…) » a-t-il poursuivi, rappelant que l’Église orthodoxe de Pologne avait conféré au Patriarche Cyrille le titre de docteur honoris causa de l’Académie chrétienne de Varsovie. « Votre Sainteté, l’Église russe se réjouit aujourd’hui d’avoir un si grand Patriarche, nous nous en réjouissons aussi. Je vous félicite au nom de toute l’Église orthodoxe de Pologne à l’occasion du jubilé de votre 65e anniversaire », a conclu le métropolite Sabbas.

Le métropolite Christophore de Tchéquie et de Slovaquie a félicité le patriarche Cyrille en ces termes : « En ce jour si important pour vous, je vous prie du fond du cœur d’agréer mes vœux les meilleurs et les plus cordiaux (…) Le Dieu très-bon vous a doté de nombreux talents dont aucun n’est resté caché, et vous avez donné toute votre vie au service de l’Église du Christ, à l’annonce de la parole de Dieu et à la défense des valeurs chrétiennes dans le monde séculier contemporain ».

« Grâce à votre ministère, vous vous êtes attiré l’amour et le respect non seulement de vos millions de fidèles, mais également celui de tout le monde orthodoxe. L’Église orthodoxe de Tchéquie et de Slovaquie remercie Votre Sainteté de votre amour et de votre soutien »

L’évêque Antoine de Moravici, représentant du Patriarcat de Serbie près le Patriarche de Moscou et de toute la Russie a lu le message de félicitations du Patriarche Irénée de Serbie. Au nom du Synode, des hiérarques, du clergé, des moines et du peuple fidèle de l’Église orthodoxe serbe, ainsi qu’en son nom propre, le Primat de l’Église orthodoxe serbe félicitait cordialement le Patriarche Cyrille, remarquant entre autres : « Je vous souhaite de tout cœur meilleure santé, longue vie et bonne continuation de votre fructueux ministère sur le trône des Patriarches de l’Église sœur russe et pour le bien de toute l’Orthodoxie (…) Votre vie est louange devant Dieu et parmi les hommes, votre ministère archipastoral à la vigne du Seigneur est le couronnement et l’ornement de votre personne et de votre vie ».

Le métropolite Niphon de Târgoviste a lu le message du Patriarche Daniel de Roumanie, qui assurait le Patriarche Cyrille de son affection fraternelle en Christ et de son respect envers la foi, la culture et le travail du Primat de l’Église russe pour le bien de l’Orthodoxie.

« Personnalité exceptionnelle, vous travaillez intensément, vous êtes connu et apprécié du monde entier. Vous avez consacré votre vie à l’Église immédiatement après vos études à l’Académie de Léningrad sous la direction du métropolite Nicodème (Rotov) de bienheureuse mémoire qui a vu en vous, jeune théologien, l’espoir de l’Église orthodoxe russe. Remplissant le ministère de hiérarque de l’Église orthodoxe russe à l’époque des grandes épreuves qu’a enduré votre peuple, vous avez su « vous adapter à tout le monde » (I Cor 10, 33), afin que l’Église témoigne du Christ malgré les rigueurs de l’histoire. L’expérience que vous avez acquise en tant que professeur de patrologie, en tant qu’évêque et dans le cadre du dialogue interorthodoxe et interchrétien où nous nous sommes souvent rencontrés, vous a aidé dans votre ministère pastoral et dans le témoignage de la foi, tant à l’intérieur de l’Église qu’au-delà de ses frontières. »

L’élection à la chaire patriarcale signifiait de nouvelles responsabilités que le Patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie a endossées sans hésiter, insuflant à la vie de l’Église un nouveau dynamisme, accroissant son activité missionnaire et sociale suivant les besoins de notre époque, remarquait le Patriarche Daniel.

Le métropolite Dométian de Vidin, chef de la délégation de l’Église orthodoxe bulgare, a lu à son tour les félicitations du Patriarche Maxime de Bulgarie. « Votre Sainteté (…) en ce jour de votre 65e jubilé, permettez-moi de vous féciliter en mon nom propre et au nom du Synode de l’Église orthodoxe de Bulgarie, vous souhaitant meilleure santé, fermeté spirituelle et une grande sagesse pastorale dans le ministère responsable auquel Dieu vous a appelé il y a peu (…), disait le message. « Le ministère patriarcal que vous avez l’honneur de remplir après le Patriarche Alexis II de Moscou et de toute la Russie est le digne achèvement et le couronnement logique de votre chemin de vie », témoigne le Patriarche de Bulgarie.

« Par vos efforts infatigables au service de l’Église de Dieu, vous avez montré quel devez être le bon pasteur qui donne sa vie pour ses brebis et sait comment faire dans la maison de Dieu qu’est « l’Église du Dieu vivant, la colonne et le fondement de la vérité » (I Tim 3, 15), remarque le Patriarche Maxime.

Au nom du métropolite Vladimir de Kiev, l’archevêque Mitrophane de Bela Tserkva et de Boguslavsk, chancelier de l’Église orthodoxe d’Ukraine, s’est adressé à Sa Sainteté :

« J’aimerais vous transmettre les chaleureuses félicitations du métropolite Vladimir qu’une grave maladie a empêché de venir vous féliciter personnellement et celles de toute l’Église orthodoxe d’Ukraine. Nous souhaitons à Votre Sainteté les miséricordes divines, la santé, la fermeté, forces spirituelles et physiques, afin que le Seigneur vous affermisse dans le port de la difficile croix qu’est le ministère primatial dont vous êtes chargé par la Providence divine. Votre Sainteté, le peuple chrétien d’Ukraine vous aime et se réjouit toujours de votre visite. Chacune de vos visites est un stimulant supplémentaire pour la croissance spirituelle du peuple ukrainien et pour la guérison des plaies sanglantes du schisme. Nous demandons à Votre Sainteté de prier en ce jour pour l’Ukraine, pour Sa Béatitude le métropolite Vladimir. Nous prions aussi pour vous (…) ».

Après l’intervention du métropolite Juvénal de Kroutitsy et Kolomna, l’archevêque Niphon de Philippopolis, représentant du Patriarche d’Antioche près le Patriarche de Moscou et de toute la Russie s’est adressé à Sa Sainteté au nom des représentants des Églises orthodoxes locales auprès du trône patriarcal. « Depuis votre plus tendre enfance, vous et vos proches ont senti le don de la grâce qui vous distinguait des enfants de votre âge. La ferveur de vos parents, dont nous nous souvenons aujourd’hui avec reconnaissance, a sans aucun doute joué un rôle particulier dans le choix personnel que vous avez fait de consacrer à Dieu votre vie. Telle est la sagesse de Dieu, mystérieuse et cachée. C’est ce que dit la sainte Églies : un évêque naît évêque du sein de sa mère. Tous les postes ecclésiastiques que vous avez occupé durant votre vie par la Providence divine, jusqu’à la chaire patriarcale, ont découvert au monde les différents dons reçus par grâce divine et grâce à votre fidélité à l’Église (…) Ces derniers temps, après le fameux « printemps arabe », votre engagement pour la conservation de la présence et la défense de la dignité des chrétiens en Afrique du Nord et au Proche Orient suscite une reconnaissance particulière et un profond respect. Votre récente visite au Patriarcat d’Antioche en est un bon exemple ».

L’archimandrite Ephrem, supérieur du monastère de Vatopedi (Mont Athos), qui accompagne la ceinture de la Très-sainte Mère de Dieu en Russie a également félicité le Patriarche Cyrille, lequel a ensuite remercié ses hôtes.