Page d'accueil Actualité
Le métropolite Léonide de Klin : Nous ne chan…

Le métropolite Léonide de Klin : Nous ne changerons rien aux coutumes et aux traditions locales des paroisses africaines

Le 29 décembre 2021, le Saint-Synode de l’Église orthodoxe russe a pris la décision de créer un Exarchat patriarcal d’Afrique. Le métropolite Léonide (Gorbatchev),qui porte le titre de métropolite « de Klin », a été nommé exarque patriarcal. Dans une interview accordée à Elena Veriovkina, correspondante d’Interfax-Religion, le hiérarque a expliqué comment et avec quels moyens financiers se développeront les nouvelles paroisses, et s’il faut s’attendre à de nouvelles demandes de réception dans le Patriarcat de Moscou dans un proche avenir.

-        La réception d’une partie des paroisses africaines dans l’Église orthodoxe russe pose un certain nombre de questions totalement nouvelles. A votre avis, notre Église ne sera-t-elle pas confrontée à des défis nouveaux, par exemple à la demande de représenter les apôtres ou le Christ noirs, comme cela arrive dans certaines églises protestantes ? L’Église peut-elle être confrontée au racisme, et, plus largement, que pensez-vous du mouvement Black Lives Matter, ne risque-t-il pas d’avoir des répercussions dans l’Église ?

-        Dans l’Église, disons-nous toujours, « il n’y a ni Hellène, ni Juif » (Cl 3,11), c’est pourquoi les représentations renvoyant à un symbolisme national n’ont pas prévalu dans les traditions orthodoxes. Il ne peut y avoir de racisme dans l’Église orthodoxe, à moins qu’il y ait un terrain ethnophylétiste favorable. Tout dépend de ceux qui conduisent leur troupeau au salut. Quant au mouvement des BLM, je souligne encore une fois que, dans l’orthodoxie, le salut est accessible à tous les croyants, indépendamment de leur couleur de peau, de leur appartenance nationale ou linguistique : à tous ceux qui s’efforcent de ne pas s’écarter des commandements de Dieu et des canons de l’Église.

-        Ouvrira-t-on des séminaires en Afrique pour former les prêtres orthodoxes ?

-        Nous ne sommes qu’aux débuts de la réalisation de nos projets. La formation est, indéniablement, une de nos priorités. Nous savons comment faire. Il existe d’excellentes écoles de théologie pour instruire et former les étudiants. Cependant, nous n’excluons pas de créer quelques établissements d’enseignement sur le continent africain, si cela s’avère nécessaire et opportun.

-        Dans l’enseignement supérieur postsoviétique, notamment dans les séminaires, les langues ont toujours été un problème. Or, il s’agit ici de langues africaines. Qui formera les cadres nécessaires à l’Afrique ?

-        Il existe, en Russie, suffisamment d’établissements capables de former des spécialistes ayant de bonnes connaissances linguistiques. Par ailleurs, dans les pays d’Afrique, on parle anglais, français, swahili, on parle les langues locales. A l’heure actuelle, la langue ne pose pas de problèmes sérieux. Nous communiquons dans les langues que je viens de citer. Il existe des périodiques, de la littérature religieuse, le rituel de la Divine liturgie, les textes nécessaires à la célébration des offices dans les différentes langues du continent. A mesure des besoins, nous effectuerons un travail de traduction. Nous envisageons la question de la formation des cadres sur un large plan.

-        Y a-t-il dans l’Église russe des gens – mécènes, hiérarques – prêts à soutenir financièrement les paroisses africaines ? Ce sont, dans l’ensemble, des communautés très pauvres, qui ont besoin de soutien matériel. Qui les financera ?

-        Oui, l’Église russe a des bienfaiteurs, prêts à l’aider dans les multiples domaines de son ministère, et qui, n’étant pas indifférents au sort de l’orthodoxie universelle, sont prêts à soutenir généreusement notre mission en Afrique. Nous leur sommes reconnaissants de comprendre que l’Église russe devient aujourd’hui la gardienne de l’orthodoxie, ne laissant pas piétiner les saints canons au gré des décisions politiques.

-        Quelles démarches l’Église russe prévoit-elle d’entreprendre dans un avenir proche pour le développement de ces nouvelles paroisses ?

-        Deux semaines seulement ont passé depuis la décision historique prise par le Saint-Synode, il est donc trop tôt pour parler de démarches entreprises. Nous avons espéré jusqu’au dernier moment que les dirigeants de l’Église orthodoxe d’Alexandrie comprendraient à quel point les mesures qu’elle a prises sont tragiques, qu’ils prendraient la seule bonne décision en renonçant à soutenir le schisme. Nous ne nous étions préparés à rien, mais, croyez-moi, nous n’en resterons pas là. Un projet d’ensemble est en préparation : il s’agit non seulement du développement des paroisses, mais plus largement de la présence pleine et entière de l’Église orthodoxe russe sur le continent, sur les plans de la liturgie, de la formation, du service social et de l’aide humanitaire.

-        A quel point la vie liturgique et paroissiale de ces communautés diffère-t-elle du fonctionnement traditionnel des paroisses de notre Église ?

-        Chaque communauté a ses particularités. L’orthodoxie a cela d’unique qu’elle n’écarte pas, qu’elle ne nivelle pas les traditions et la culture nationale : elle unit tout en Christ. J’en ai souvent parlé, remplissant mes obédiences à l’étranger et en Russie. Nous n’abolirons pas les coutumes et les traditions locales.  L’orthodoxie s’est toujours distinguée par son esprit de patience et de charité. C’est pourquoi, au contraire, nous soutiendrons et nous préserverons l’individualité de chaque communauté sur le continent, si ses particularités ne sont pas contraires à l’enseignement de l’Église. Ces traditions n’auront pas d’influence sur le cours de la liturgie.

-        Ne croyez-vous pas que le rattachement des paroisses africaines ouvrira la voie à un mouvement d’adhésion à l’Église russe dans d’autres Églises ayant reconnu l’église non canonique d’Ukraine, à Chypre, ou dans l’Église grecque ?

-        Nous l’avons dit auparavant et nous le répétons : l’Église orthodoxe russe n’est pas expansionniste. Le patriarche de Constantinople a commis un crime canonique en entrant en communion avec les schismatiques. Plusieurs Églises orthodoxes ont soutenu cette décision abusive et concélébré avec des gens qui n’ont pas été consacrés canoniquement, c’est-à-dire légalement, qui ne sont pas ecclésiastiques.

Or, selon l’enseignement de l’Église, « celui qui communie avec les schismatiques devient lui-même schismatique ». Nous avons défendu et nous continuerons à défendre les orthodoxes qui refusent de s'associer au schisme.

Partager:
Le patriarche Cyrille : Nous interviendrons pour défendre le Patriarcat de Jérusalem

07.01.2022

Message de Noël du patriarche CYRILLE de Moscou et de toutes les Russies

06.01.2022

Création d’un Exarchat patriarcal d’Afrique

29.12.2021

Le primat de l’Église orthodoxe russe s’est entretenu par téléphone avec le primat de l’Église orthodoxe en Amérique

29.12.2021

Le patriarche Cyrille a présidé la dernière réunion du Saint-Synode pour l’année 2021

29.12.2021

Les vœux de Sa Sainteté le patriarche Cyrille au pape François de Rome pour son 85e anniversaire

17.12.2021

Le président du DREE a commenté des informations diffusées par les médias sur une éventuelle rencontre du patriarche Cyrille avec le pape François

06.12.2021

Le patriarche Cyrille : le patriarche Bartholomée ne se considère pas comme le premier entre égaux, mais comme étant au-dessus de tous les autres

20.11.2021

Réunion du Saint-Synode de l’Église orthodoxe russe

08.11.2021

Réponses de Sa Sainteté le patriarche Cyrille de Moscou et de toutes les Russies au magazine « Forbes France »

26.10.2021

Le patriarche Cyrille a répondu aux questions des participants du IXe festival « Foi et parole »

22.10.2021

Rencontre tripartite des leaders religieux de Russie, d’Azerbaïdjan et d’Arménie

13.10.2021

Le patriarche Cyrille a rencontré le président de la Direction des musulmans du Caucase, le cheik al-islam Allahchoukiour Pachazadé

12.10.2021

Rencontre du primat de l’Église orthodoxe russe avec le patriarche catholicos de tous les Arméniens

12.10.2021

Le patriarche Cyrille : le patriarche Bartholomée est tombé dans le schisme

27.09.2021

Le métropolite Hilarion : Il faut une décision conciliaire de l’Église pour reconnaître l’authenticité des « restes d’Ekaterinbourg »

24.01.2022

Le métropolite Hilarion : Les Églises devront prendre des décisions non conventionnelles

12.01.2022

Le président du DREE a rencontré le primat de l’Église catholique arménienne

10.01.2022

Le métropolite Hilarion : L’Église ne cherche pas à brider, mais elle suggère aux hommes comment agir au mieux

03.01.2022

Le métropolite Hilarion sur la création du nouvel exarchat patriarcal en Afrique

03.01.2022

Le métropolite Hilarion de Volokolamsk: Nous croyons que l'esprit conciliaire de l’Église peut résoudre le problème du schisme

02.01.2022

Le patriarche Cyrille a présidé la dernière réunion du Saint-Synode pour l’année 2021

29.12.2021

Le métropolite Hilarion: Les orthodoxes et les catholiques peuvent collaborer pour améliorer la situation des chrétiens au Proche-Orient

27.12.2021

Le métropolite Hilarion : Le patriarche et le pape discuteront de la survie des chrétiens

23.12.2021

Rencontre du président du DREE avec le pape François de Rome

22.12.2021

Le président du DREE a donné une conférence à l’Université méditerranéenne libre

21.12.2021

Le métropolite Hilarion a rencontré l'archevêque de Bari-Bitonto Giuseppe Satriano

20.12.2021

Le métropolite Hilarion : La menace contre la présence des chrétiens en Terre Sainte ne peut pas ne pas inquiéter l’Église russe

16.12.2021

L’éducation à la tolérance passe par l’apprentissage du respect des religions traditionnelles, assure le métropolite Hilarion

12.12.2021

Le métropolite Hilarion : le schisme soutenu par le patriarche de Constantinople blesse l’ensemble du peuple ukrainien

12.12.2021

Le métropolite Hilarion : l’œuvre de Dostoïevski prêche les idéaux évangéliques

09.02.2021

Le métropolite Hilarion : Le Seigneur a empli les eaux du Jourdain de Sa présence pour y laver les péchés des hommes

19.01.2021

Le métropolite Hilarion : Le Seigneur permet à chacun de s’approcher du Royaume céleste dès cette terre

18.10.2020

Le métropolite Hilarion : La Mère de Dieu intercède pour chacun de nous devant le Roi des Cieux

14.10.2020

Fête de saint Serge de Radonège à la laure de la Trinité-Saint-Serge

08.10.2020

Le métropolite Hilarion : Le Royaume des cieux que Dieu a préparé est ouvert à tous

04.10.2020

Le métropolite Hilarion : La croix, instrument de mort honteux, est devenu le symbole du salut de millions d’hommes

27.09.2020

Le métropolite Hilarion : la Mère de Dieu nous est donnée comme Médiatrice céleste et souveraine, qui intercède pour notre salut

21.09.2020

Le métropolite Hilarion : L’Eucharistie est le repas de noces auquel le Seigneur Jésus Christ convie chaque de nous

13.09.2020

Le métropolite Hilarion : La foi est capable d’inspirer des prouesses dans la vie terrestre et d’ouvrir les portes de la vie éternelle

11.09.2020

Le métropolite Hilarion : La foi seule est insuffisante au salut

30.08.2020

Le métropolite Hilarion : La présence invisible de la Reine des Cieux se fait sentir dans nos vies

28.08.2020

Le métropolite Hilarion : Dieu est prêt à donner à chacun le don étonnant de la foi, mais il faut être prêt à le recevoir

16.08.2020

Le métropolite Hilarion : Le Seigneur nous prie de chercher avant tout le Royaume de Dieu

28.06.2020

Le métropolite Hilarion : Le Seigneur appelle tous les hommes à la sainteté

14.06.2020

Retour d'information

Les champs marqués d'un * sont obligatoires

Envoyer un message
Рус Укр Eng Deu Ελλ Fra Ita Бълг ქარ Срп Rom عرب