Le Congrès du dialogue national syrien s’est déroulé du 29 au 30 janvier 2018 au Centre médiatique olympique de Sotchi. L’Église orthodoxe russe y participe en tant qu’observateur. Avec la bénédiction du métropolite Hilarion de Volokolamsk, président du Département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou, l’hiéromoine Stéphane (Igoumnov), secrétaire du DREE aux relations interchrétiennes, et E. A. Bakhkine, collaborateur du secrétariat du DREE aux relations interchrétiennes, assistent aux réunions du Congrès.

Le forum a rassemblé plus de 1500 participants. En dehors des représentants du gouvernement syrien et des différents groupes d’opposition (interne, externe et armée), un important groupe de membres des clergés chrétien et musulman de Syrie y prennent part, en tout 90 religieux. La plus importante délégation est celle de l’Église orthodoxe d’Antioche, conduite par le métropolite Sabas de Bosra, Hauran et des Monts arabes.

Les hiérarques et le clergé chrétien se sont rendus à la chapelle installée dans le centre médiatique, où ils ont prié pour le succès des travaux du Congrès. Les leaders religieux sont pleinement intégrés au processus de règlement de la situation en Syrie et sont porteurs d’un grand potentiel de pacification. De son côté, l’Église orthodoxe russe s’efforce de contribuer à la poursuite des initiatives en faveur de la paix.

Le Congrès, tenant compte des souffrances du peuple syrien, a appelé une fois de plus à unir toutes les couches de la société, à réactiver le processus de paix pour trouver une solution politique au conflit, avec la participation active des Syriens. La formation d’une commission constitutionnelle, dans le cadre du forum de Sotchi, est un pas important dans cette direction. Cette commission poursuivra ses travaux sous l’égide de l’ONU et se composera de représentants de tous les groupes politiques et religieux concernés.