Le 29 mai 2017, dans le cadre de sa visite officielle en France, le président de la Fédération de Russie, V. V. Poutine, s’est rendu au Centre culturel et spirituel orthodoxe russe, quai Branly, à Paris.

A son arrivée au centre, le chef de l’état russe, accompagné du ministre de la Culture russe V. R. Medinski, du chef de la chancellerie du président russe, A. S. Kolpakov, de l’ambassadeur de Russie en France, A. K. Orlov, du maire de Paris, Mme A. Hidalgo, du maire du VII arrondissement de Paris, Mme R. Dati, et des membres de la délégation russe, ont visité le bâtiment des expositions, dans le foyer duquel était présentée une maquette de l’ensemble des locaux du Centre culturel et spirituel. L’architecte du site, Jean-Michel Wilmotte, a présenté la maquette.

Ensuite, le président russe et les personnes l’accompagnant ont visité la cathédrale de la Sainte-Trinité, où ils ont été accueillis par l’évêque Nestor de Chersonèse et le clergé de la paroisse. L’évêque a parlé à M. Poutine des décorations en cours, avant de lui remettre une icône de la Sainte Trinité. Le chef de l’état a offert à la paroisse une copie de l’icône de « l’hospitalité d’Abraham » de saint André Roublev.

A la fin de sa visite, V. V. Poutine a visité les classes du centre culturel. Une exposition temporaire, présentant les résultats des recherches archéologiques effectuées sur les lieux où se battit le corps expéditionnaire russe pendant la Première guerre mondiale, lui a été montrée.

Pendant cette dernière visite, les employés du centre lui ont expliqué quels étaient les programmes d’enseignement proposés par différentes organisations, notamment le « Gymnase classique russe », le Centre d’études de l’Institut de langue russe A. S. Pouchkine, l’école paroissiale du diocèse de Chersonèse, qui existe depuis plus de 85 ans. Ces différentes institutions animent plusieurs cercles d’activités pour les enfants et pour les adultes, en langues française et russe. V. Poutine a rencontré les enseignants et les élèves du centre, regardé les archives de l’école, notamment des livres et des manuels de pédagogie anciens, utilisés dans la diaspora russe, avant d’assister au cours du cercle d’activité théâtrale.

***

Les classes du Centre culturel et spirituel russe, quai Branly à Paris, entendent transmettre dans le contexte actuel l’expérience unique de pédagogie russe, accumulée dans la diaspora en un siècle d’histoire de préservation et de développement de la culture russe, de la langue et des traditions religieuses. L’histoire de l’éducation et de l’instruction des nouvelles générations de Russes dans le texte de l’émigration parisienne est attachée aux noms d’I. A. Ilyne, de V. V. Zenkovski, S. N. Boulgakov, N. A. Berdiaev, V. N. Losski, etc.

L’ouverture du Centre culturel et spirituel russe, le 19 octobre 2016, a donné une nouvelle impulsion au développement du dialogue culturel entre la Russie et la France. En lançant plusieurs programmes d’enseignement, ainsi que des projets, le Centre a attiré de nombreuses personnes s’intéressant à la culture russe et à l’Orthodoxie.

Aujourd’hui, le Centre complète sa mission d’enseignement par des expositions, des concerts. Il a organisé un mouvement de jeunesse réunissant des dizaines de jeunes gens relevant des mondes culturels russe et français. Il accueille aussi un Centre de la famille, de la maternité et de l’enfance.